Publicité

QUESTION D'ACTU

Yamaplace

Yamaplace : un site pour revendre son rendez-vous chez le médecin

Sur le site internet Yamaplace.fr, les patients peuvent revendre leurs rendez-vous médicaux. Solution aux consultations perdues ou futur business de la santé ?

Yamaplace : un site pour revendre son rendez-vous chez le médecin SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 14.03.2015 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la 3e fois en 6 mois, un imprévu vous oblige à annuler votre rendez-vous chez le dentiste ? Vendez-le ! Etonnante, impensable, incongrue comme idée ? Pourtant, c’est le créneau choisi par Yamaplace.fr.

Sur la page d’accueil, une carte de France découpée en régions est représentée. En cliquant sur sa région, on peut lire les annonces mises en ligne. Pour le moment, peu de rendez-vous y sont proposés. Rien ne garantit que le créneau soit vraiment disponible ou s’il existe vraiment. Le médecin peut également refuser le remplaçant.

Payer pour récupérer le rendez-vous
Le site internet fonctionne gratuitement. Cependant, Yamaplace.fr permet aux internautes de proposer, gratuitement ou non, leurs rendez-vous médicaux. Le prix est fixé par le vendeur. « Bonjour, j’vais annulé mon rendez vous chez le nutrionniste. Le rendez vous est le 18/3 au matin à 13h, on peut un peu discuter le prix », écrit Rodolph, de Loire-Atlantique.

Une dimension mercantile qui choque certains professionnels comme Catherine Mojaïsky, présidente de la Confédération nationale des syndicats dentaires, interviewée par Libération : « Monnayer son rendez-vous est quelque chose qui me choque énormément. Il y a une dérive de la société par rapport à la santé, on voit le commerce arriver dans notre secteur et c’est très inquiétant. »

Certains utilisateurs décident, tout de même, de ne pas vendre leurs rendez-vous mais de les échanger. Comme Alex de Béziers : « J'annule mon dermato le 29 mars à 18h15. Je peux vous mettre en contact avec lui contre un échange de service à réfléchir. »

28 millions de rendez-vous annulés
Le site internet pourrait alors être une solution pour les médecins qui se font « poser des lapins ». En 2013, une étude réalisée en Franche-Comté et extrapolée au niveau national avait quantifié le phénomène : plus de 28 millions de rendez-vous n’étaient pas honorés par les patients. L'équivalent de 8 433 médecins travaillant pour rien, soit 4 % du total de l'exercice médical. Ces consultations perdues ont donc un impact direct sur le travail des médecins et l'organisation des soins en France.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité