• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

Dépistage

Tests Covid : depuis la fin de la gratuité, les jeunes les boudent

Depuis qu’ils sont devenus payants, les tests antigéniques ou PCR attirent moins de monde et cette baisse se révèle particulièrement marquée chez les jeunes adultes.

Tests Covid : depuis la fin de la gratuité, les jeunes les boudent Giuseppe Lombardo/iStock

  • Publié le 22.10.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis le 15 octobre, les tests de dépistage Covid sont devenus payants pour les non-vaccinés qui n’ont pas de prescription médicale. Pour les personnes concernées, il faut désormais débourser 44 euros pour un test PCR et 22 euros pour un antigénique. En pharmacie, il faudra débourser 25 euros voire 30 euros le week-end. Très vite, la fin du tout gratuit a produit ses effets avec un net recul du nombre de tests effectués.

45% de tests en moins

Au total, depuis la fin de la gratuité, s’observe une baisse de 45% du nombre de tests réalisés. Le 15 octobre, 371 174 tests qui ont effectués contre 675 075 le vendredi précédent. Les données de Santé Publique France a également révélé un pic du nombre de tests le jeudi 14 octobre, la veille de l'entrée en vigueur du non-remboursement des tests.

Le service statistique du ministère de la santé (Drees) note que la baisse apparaît “plus marquée pour les tests antigéniques que pour les RT-PCR”, mais surtout que celle concerne “plus particulièrement les jeunes adultes”.

La Défenseure des droits “préoccupée”

Cette baisse inquiète les spécialistes pour le suivi de l’épidémiologie, d’autant que les données montrent également cette dernière semaine un léger rebond de l'épidémie. La Défenseure des droits, Claire Hédon, s’est ainsi dite “préoccupée” dans un communiqué ce mercredi par cette mesure qui s’apparente, selon elle, à une “obligation vaccinale déguisée”. Cette dernière juge que “cette disposition, qui touchera en particulier les personnes les plus vulnérables, présente un risque discriminatoire”, en rendant plus difficile “le dépistage des personnes éloignées du système de santé” ainsi que “des populations précaires et/ou isolées”.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES