>
>
Aphtes : des ulcères de la bouche ni graves, ni contagieux
Aphtes : des ulcères de la bouche ni graves, ni contagieux
Publié le 25.07.2016
Aphtes : des ulcères de la bouche ni graves, ni contagieux
p_saranya/iStock

Aphtes : DIAGNOSTIC

Quand faut-il évoquer un aphte ?

Parfois précédée d’une sensation de cuisson, l'ulcération de l'aphte s'accompagne d'une douleur assez vive qui ressemble à une brûlure.
La douleur est particulièrement sensible les trois premiers jours puis s'atténue progressivement pour disparaître après une semaine à 10 jours. Elle est exacerbée par la prise d'aliments au moment des repas.
L'aphte guérit spontanément sans traitement en une à deux semaines sans laisser de cicatrice.

Comment faire le diagnostic d’aphte ?

L'aphte banal est une affection fréquente dont le diagnostic est fait très facilement avec un simple examen visuel.
En cas de récidive très fréquentes ou d'ulcération de grande taille dépassant 1 cm de diamètre, il est conseillé de consulter un médecin qui fera un examen complet et une analyse biologique sanguine, à la recherche des causes inflammatoires de l’aphte ou d’une autre cause d’ulcérations.

Avec quoi peut-on confondre un aphte vulgaire ?

Des ulcérations de la muqueuse buccale peuvent survenir, à type d’aphte dans certaines maladies auto-immunes ou de type différent en cas d’infection ou de réaction à un toxique.
Parmi les maladies auto-immunes, la maladie de Behçet est une affection rare qui associe des aphtes dans la bouche et sur les organes génitaux et des signes oculaires. Dans la maladie de Crohn, et la rectocolite hémorragique, qui sont des affections intestinales inflammatoires, des aphtes récidivants peuvent également apparaître. La maladie cœliaque ou intolérance au gluten peut être associée à des aphtes récidivants.
L'herpès a des manifestations qui peuvent parfois se confondre avec l'aphtose, mais généralement les ulcérations sont multiples et peuvent s’étendre (« gingivo-stomatite »). Certaines carences vitaminiques en acide folique et les carences en fer peuvent s’accompagner d’ulcérations.
Certaines maladies du sang, des chimiothérapies et la radiothérapie induisent parfois une baisse importante des globules blancs du sang appelée « neutropénie » qui est souvent associée à une inflammation de la muqueuse de la bouche et des ulcérations extensives (« mucite »).
Enfin, une ulcération de la muqueuse buccale qui ne guérit pas et augmente de taille avec le temps doit faire rechercher un cancer de la bouche. Le médecin spécialiste pratique alors une biopsie pour prélever et analyser les tissus de l'ulcération.

Faut-il consulter en urgence ?

La grande majorité des aphtes guérissant spontanément sans traitement, il n'y a évidemment pas d’urgence.
Le recours au médecin traitant se justifie pour les aphtes dont la taille excède 1 cm de diamètre, dans les cas où ils sont très nombreux, dans les formes récidivant plus de quatre fois par an et quand un aphte ne guérit pas.
La survenue d'aphtes sur les organes génitaux ou de signes généraux tels que fièvre, fatigue et diarrhée doivent aussi faire consulter un médecin.

<< COMPRENDRE
TRAITEMENT >>