• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pourquoi 58 % des enseignantes craquent


  • Publié le 19.06.2014 à 17h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Créer un électrochoc pour l’Education nationale, c’est que souhaite faire l’association SOS Education en publiant un sondage qui souligne « la crise historique » de ce secteur. Les « enseignants broient du noir », résume la journaliste Jeanne Fremin du Sartel dans les Echos. Et ils le disent haut et fort. 54 % des 600 enseignants du secondaire interrogés par l’Institut Ipsos, ont connu, au moins une fois dans leur carrière, un burn-out. « Cette situation "d’épuisement émotionnel ou physique, une réduction de la productivité au travail" et un sentiment de "dépersonnalisation" touche particulièrement les femmes (58 %) et les professeurs de 50 à 59 ans (66 %) », relève le quotidien économique.

Et ce mal-être n’est pas lié directement à la charge de travail ou au poids des classes surchargées. C’est le manque de considération de leur environnement professionnel qui plonge les profs dans cette spirale. Les agressions verbales des élèves (37 %), physiques (12 %), le manque de respect des parents (35 %) et surtout l’absence de soutien de la hiérarchie (40 %) jalonnent leur « parcours du combattant ».

« Le pays manque de professeurs, mais de telles conditions ne feront pas changer les choses », analyse, dans les colonnes du journal, l’association SOS Education. Le mal est plus profond. Pour preuve, 68 % des personnes interrogées ont déjà pensé à changer de métier et 51 % n’ont pas l’intention d’encourager leurs enfants à suivre le chemin de l’enseignement. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES