Publicité

QUESTION D'ACTU

Assurance maladie : la potion amère de Marisol Touraine


  • Publié 25.04.2014 à 09h54
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures recettes. Marisol Touraine a fait sienne cet adage pour concocter son plan d’économie de l’assurance maladie. Dans un entretien accordé aux Echos, la ministre des Affaires sociales et de la Santé détaille les mesures en réaffirmant trois grands principes : pas de remise en cause du modèle social, pas de rupture dans les réformes engagées et pas de diminution des remboursements ou des prestations.
On l’aura compris, pas question pour la ministre de créer « un système de santé low cost ». C’est donc à coups de rabot que le gouvernement entend trouver 10 milliards sur trois ans.
En commençant par les médicaments. 3,5 milliards d'euros d’économie sont attendus d’une baisse de prix pour les produits de marque et d’une montée en puissance des génériques. Et pour vaincre les réticences des Français sur les médicaments génériques, une campagne d’information sera engagée.
Autre mesure dévoilée dans le quotidien économique, le développement de la chirurgie ambulatoire qui permet à un patient de subir une intervention dans la journée et de rentrer chez lui le soir. « Dès 2016, annonce la ministre, une opération sur deux pourra être réalisée en ambulatoire ». En raccourcissant les durées de séjours et en encourageant la coopération ville-hôpital, le gouvernement compte engranger 1,5 milliard.
Enfin, Marisol Touraine entend faire la chasse aux actes inutiles ou redondants et mettre de l’ordre dans la gestion des hôpitaux.

Ces « réformes structurelles » vont s’amplifier avec le temps, précise la ministre qui annonce que l’évolution des dépenses de santé sera limitée à 1,9 % en 2017. « Un effort sans précédent », admet Marisol Touraine, mais qui risque de laisser les acteurs de la santé sur leur faim. A l’heure où notre système de soins a besoin de remèdes de cheval pour aborder les défis du vieillissement et de solutions durables pour la prise en charge des pathologies lourdes, c’est, une fois de plus, un « plan cosmétique » qui est prescrit.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité