Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer : 40 % des patients souffrent de dénutrition


  • Publié 17.10.2013 à 09h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Notre alimentation est devenue une composante essentielle dans la gestion de notre capital santé et les semaines ou les journées qui lui sont dédiées attestent de l’importance qu’elle prend dans notre société. Mais la recherche des cet équilibre alimentaire est souvent l’affaire de bien portants.
Dans un système de soins qui, trop souvent, se focalise sur la maladie et moins sur le patient, cette question est reléguée au second plan. Les chiffres de l’étude NutriCancer révélée aujourd’hui par l’Agence de presse médicale (APM), incitent à tirer la sonnette d’alarme. « Environ 40 % des patients hospitalisés pour un cancer présentaient une dénutrition en 2012 ». En 2005, cette prévalence s’élevait à 39 %. En clair, la dénutrition en oncologie reste sous-estimée par les soignants.

Présentée cette semaine à Paris au congrès de la Société française d'oto-rhino-laryngologie (SFORL), l’enquête a été menée dans 30 établissements auprès de 2155 patients âgés de 62 ans en moyenne. Les données provenaient de questionnaires renseignés par les patients, leur entourage et les médecins. La dénutrition, explique l’APM, était notamment définie par une perte de poids supérieure ou égale à 5 % en un mois, ou supérieure ou égale à 10 % en six mois.
En cancérologie ORL où la prise en charge nutritionnelle est une dimension essentielle du traitement, 42 % des répondants ont signalé un état de dénutrition. Il était davantage identifié par les médecins que par les patients ou la famille.
Pour ses auteurs, l’étude révèle de « profondes différences entre le ressenti des patients sur leur état nutritionnel, son impact sur leur vie et sur sa prise en charge et ce que déclarent mettre en oeuvre les médecins ».

L’enquête NutriCancer plaide pour une formation des médecins traitant des patients atteints de cancer ORL à évaluer la dénutrition et à la prendre en charge dès le début du traitement. La présence d'une diététicienne dans l’équipe permet d’engager rapidement des actions adéquates.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité