Publicité

QUESTION D'ACTU

Mal utilisé, le coton-tige peut perforer le tympan


  • Publié 10.05.2017 à 18h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Se nettoyer les oreilles peut conduire à l’hôpital, du moins si l’on utilise à mauvais escient un coton-tige. Entre 1990 et 2010, 260 000 jeunes Américains se sont présentés dans un service d’urgence pour une blessure à l’oreille.
Cette étude, publiée dans The Journal of Pediatrics et relayée par Le Figaro, a été réalisée à partir des bases de données d’une centaine d’hôpitaux. Les résultats, représentatifs de la situation sur l’ensemble du territoire, ont ensuite été extrapolés, comme c’est le cas, par exemple, pour un sondage.
Et encore, signalent les auteurs, ce chiffre ne tient pas compte du nombre de blessures qui n’ont pas donné lieu à une assistance médicale.

La nature de ces accidents atteste d’une mauvaise utilisation des bâtonnets : la sensation de corps étrangers (39 %), le saignement (35 %) et des douleurs aux oreilles (17 %). « Dans un tiers des cas, un corps étranger était détecté, tandis que le diagnostic de perforation du tympan était posé pour un quart de ces accidents », appuie le quotidien.
La plupart du temps, ce sont les enfants eux-mêmes qui occasionnent ces blessures en se nettoyant les oreilles.

Les spécialistes le répètent inlassablement, le coton-tige ne doit jamais entrer dans le conduit auditif mais est utile à l’extérieur de l’oreille. « Le cérumen, ou la cire humaine, a déjà pour fonction de protéger, de nettoyer, et de lubrifier le canal auditif », rappelle le journaliste. Expulsé naturellement à l’extérieur de l’oreille, il peut être alors éliminé avec le coton-tige.

Dernier conseil des spécialistes : à trop vouloir soigner ses oreilles, on peut également favoriser la formation d’eczéma !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité