Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapports hors mariage, homosexualité…

Sexualité : les jeunes générations plus libérées

Ils n’en font pas forcément plus mais acceptent davantage. Les enfants du Millénaire et la génération Y sont plus tolérants sur les pratiques sexuelles que leurs aînés, selon un sondage.

Sexualité : les jeunes générations plus libérées SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 06.05.2015 à 21h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Les jeunes générations sont plus ouvertes que leurs aînées. Que ce soit sur le sexe avant le mariage ou entre personnes de même sexe, la part de personnes ne s’y opposant pas progresse régulièrement. C’est le résultat d’un sondage sur 40 ans réalisé aux Etats-Unis, dont les résultats sont parus dans Archives of Sexual Behavior.

58 % acceptent le sexe avant le mariage

33 000 adultes américains ont participé à ce sondage entre 1972 et 2012. Entre la Génération grandiose (début des années 1900) et les Baby-boomers (1940-50), un véritable fossé s'est creusé dans la perception des rapports sexuels.
Mais globalement, à chaque génération, un changement d’attitude de fond a lieu. L’acceptation des rapports avant le mariage l’illustre bien. Dans les années 1970, 29 % des Américains ne voient pas de problème à mieux se connaître avant la nuit de noces... 40 ans, plus tard, ils sont 58 % à penser la même chose.

Source : Archives of Sexual Behavior

 

Plus libérées mais moins actifs

Les générations les plus récentes se montrent, de manière générale, plus libérées. Le sexe hors mariage est de mieux en mieux accepté. Les enfants du Millénaire (1980-90) sont les plus tolérants… mais pas forcément les plus actifs dans ce domaine ! En effet, ils ont moins de partenaires en moyenne que les Baby-boomers (8,26 contre 11,68).

« Les enfants du Millénaire acceptent le sexe avant le mariage plus que n’importe quelle génération, et pourtant ils ont moins de partenaires sexuels que la génération X. Cela correspond bien à leur image d’une génération tolérante, individualistes qui prend ses propres décisions et accepte les choix d’autrui », analyse Jean Twenge, principal auteur de l’étude.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Individualisme égale tolérance

Outre les rapports hors mariage, les relations entre personnes de même sexe sont davantage admises. 44 % des membres de la génération Y (2000-10) y sont favorables contre 13 % des enfants du Millénaire.

« Ces changements sont principalement générationnels – ce qui suggère que les gens développent leur posture par rapport au sexe quand ils sont jeunes », explique Jean Twenge. La culture n’est pas étrangère non plus à ce phénomène, poursuit-elle : « A mesure que l’individualisme a progressé aux Etats-Unis, l’attitude par rapport au sexe et les comportements sexuels sont devenus plus permissifs et moins régis par la norme.
Davantage d’Américains considèrent que la sexualité ne doit pas être restreinte par les conventions sociales. (…) Quand la culture insiste plus sur les besoins de l’individu et moins sur les règles sociales, des attitudes plus relâchées par rapport à la sexualité sont un résultat presque inévitable. »
Reste malgré tout un tabou qui semble universel : le sexe extra-conjugal, réprouvé par toutes les générations.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité