Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

Obésité infantile : la lutte exemplaire de la Finlande

Seinäjoki a divisé par deux en six ans le surpoids et l’obésité de ses enfants. En intégrant la santé dans tous les secteurs publics, explique l’OMS.

Obésité infantile : la lutte exemplaire de la Finlande GUSTAFSSON/LEHTIKUVA OY/SIPA

  • Publié 26.02.2015 à 13h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Près de 20% des enfants de cinq ans étaient en surpoids ou obèses il y a six ans à Seinäjoki, ville finlandaise de 60 000 habitants située à 400 kilomètres au Nord-Ouest d’Helsinki. Mais ces chiffres ont depuis été divisés par deux.


La santé partout

Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette ville est un bel exemple de la politique qui consiste à intégrer la santé dans tous les secteurs publics : éducation, nutrition, urbanisation…


La municipalité a décidé de mettre les bouchées doubles si l’on peut dire dans les écoles et dans les crèches. Les aires de jeux ont été améliorées. Davantage d’activités physiques ont été organisées lors des récréations. Des repas plus sains ont été servis et les snacks sucrés éliminés. Enfants et parents ont été sensibilisés via des programmes éducatifs sur le manger sain.


Les fruits des mesures

La Finlande a modifié en 2011 sa législation sur la santé pour inciter toutes les villes à intégrer la santé dans tous les secteurs. Sans cette volonté politique, de nombreuses municipalités n’auraient pas pu trouver les ressources pour recruter des infirmières et des médecins supplémentaires.

Dans chaque école, des infirmières examinent chaque année tous les enfants et adolescents et leur donnent des conseils personnalisés sur la nutrition, l’activité physique et la santé mentale. D’autres mesures ont été prises comme la taxation de boissons sucrées et les crèmes glacées. Résultat, l’obésité infantile commence à se stabiliser à travers le pays.


« Nous faisons un excellent travail pour intégrer la santé dans toutes les politiques au niveau national, mais nous avons toujours un long chemin à faire », indique Marjaana Pelkonen, le ministre finlandais des affaires sociales et de la santé. « Nous avons besoin de faire en sorte que l’ensemble de nos plus de 300 municipalités intègrent la santé dans tous les plans », ajoute-t-il.

 

L’OMS aide depuis de nombreuses années des pays à intégrer la santé dans tous les secteurs. Mais elle souligne qu’il existe des écarts entre les pays dans l’application de cette approche.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité