Publicité

QUESTION D'ACTU

Bulletin de l'Institut de Veille Sanitaire

Grippe : le pic épidémique est proche

D'après l'InVS, le nombre de consultations pour cause de grippe chez les généralistes augmente mais plus faiblement que les semaines passées. Le pic de l'épidémie (virus A, H3N2) est proche.

Grippe : le pic épidémique est proche Capture d'écran : Bulletin Hebdo de l'IRSAN

  • Publié 19.02.2015 à 16h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Après cinq semaines d'activité, l'épidémie de grippe ne faiblit pas. D'après le dernier bulletin Sentinelles de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) 2 044 000 personnes ont consulté à ce jour un médecin généraliste pour des synptômes grippaux.


Proche du pic épidémique
En France métropolitaine, pour la semaine du 9 au 15 février, le taux d'incidence des cas de grippe vus en consultation de médecine générale est de 940 cas pour 100 000 habitants, « un taux légèrement en hausse par rapport à celui de la semaine précédente », note le Réseau unique (1). En tout, ce sont donc 601 000 nouveaux cas qui ont été comptabilisés en sept jours, au-dessus du seuil épidémique (162 cas pour 100 000 habitants). 
Les épidémiologistes soulignent cependant que le nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire augmente « mais plus faiblement que les semaines passées. » Ils rajoutent que d'après leurs modèles de prévisions « le pic épidémique est proche. »

Sens (Yonne), capitale française de la grippe
L'autre réseau de surveillance Irsan dévoile pour sa part les lieux où les taux d’incidence les plus élevés ont été observés. Il s'agit de Sens dans l'Yonne (1201 cas pour 100 000 habitants), Ajaccio (1166), Cannes (977), (964), Rouen (950), Lorient (936), Oise (922), Yvelines (907), Paris (898) et Pau (839).
Ce réseau est plus alarmant dans ses conclusions puisqu'il qualifie le taux d'incidence des cas de grippe de « fort » à 705 cas pour 100 000 habitants.



Source : Irsan


Une inquiétude sur les plus de 65 ans

Enfin, sur le profil des personnes malades, parmi les cas rapportés la semaine dernière, l'âge médian était de 33 ans. Ces patients, à 48 % des hommes, présentaient en majorité un virus A, H3N2.
La seule inquiétude du réseau réside dans le nombre d’hospitalisations de personnes de 65 ans et plus qui augmente toujours. « Les épisodes de cas groupés d’infections respiratoires aiguës en collectivités de sujets âgés sont aussi particulièrement nombreux », conclut l'InVS.

(1) Le réseau unique est constitué des médecins du réseau Sentinelles et de l’association Grog-Chard de Champagne- Ardenne.


 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité