Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude 60 Millions de Consommateurs

E-cigarette : des arômes au goût trop attractifs

Les processus de fabrication des e-liquides utilisés dans les cigarettes électroniques sont mieux maitrisés, selon une enquête de 60 Millions de consommateurs.

E-cigarette : des arômes au goût trop attractifs SIPANY/SIPA

  • Publié 27.12.2014 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une bonne nouvelle pour tous les vapoteurs : une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs tend à prouver que les e-liquides utilisés dans les cigarettes électroniques se sont améliorés. Une étude parue en 2013 dans le même magazine avait fait état d'émissions de substances toxiques (formaldéhyde, acroléine) par certaines cigarettes électroniques. Selon 60 Millions de consommateurs, les producteurs se sont donc nettement améliorés. Le e-liquide, vendu en petite bouteille de 10ml la plupart du temps, sert de recharge aux e-cigarettes : c'est ce liquide qui contient la nicotine et l'arôme.

Les processus de fabrication sont mieux maîtrisés : « Les teneurs en nicotine mentionnées sur les flacons sont, à une exception près, confirmées par nos analyses en laboratoire », explique ainsi le magazine de l'Institut national de la consommation.

Vigilance sur les risques à long terme

Mais ces bons résultats « ne dispense pas de rester vigilants à la fois sur la qualité des matériels et sur les risques à long terme, encore méconnus, du vapotage ».

 Une vigilance plus que nécessaire alors que le nombre d'intoxications a été multipliée par 10 en 3 ans.

Deux éléments en particulier sont à retenir : tout d'abord la présence d'arômes artificiels de vanille dans la majorité des produits testés (même dans les e-liquides « arôme tabac »). Cet arôme est fortement apprécié par les jeunes consommateurs et « présente un risque de précipiter les jeunes vers de l'addiction ». Ensuite, « le fait que certains e-liquides affichent des saveurs susceptibles de plaire aux enfants (Barbapapa, Bonbon caramel, Choco noisette...) interpelle également sur le positionnement de ces produits ».

Enfin, 60 Millions de consommateurs s'interroge « également sur le rôle que peut jouer la cigarette électronique dans l'aide à l'arrêt du tabac, sachant que vapoter sans arrêter de fumer n'apporte pas de bénéfice pour la santé ». Une étude parue dans la revue Cochrane avait montré il y a quelques semaines que la e-cigarette permettrait à près d’un fumeur sur dix (9%) d’arrêter de fumer des cigarettes dans l’année, et à un tiers (36%) de réduire sa consommation, des résultats équivalents aux autres méthodes de sevrage tabagique (patchs, chewing-gum).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité