Publicité

QUESTION D'ACTU

Drogue et conduites à risque

Les seniors anglais consomment plus d'alcool que les jeunes

Les seniors britanniques sont les rois de la débauche. Plusieurs études soulignent, en effet, que ces derniers abusent de l'alcool, de la drogue et ne se protègent pas pendant l'acte sexuel. 

Les seniors anglais consomment plus d'alcool que les jeunes West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

  • Publié 04.12.2014 à 12h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Qui a dit que la jeunesse était la plus dépravée ? Au Royaume-Uni, les seniors n'ont rien à envier aux jeunes pour la consommation d’alcool, de drogues ou même en matière de protection sexuelle, selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.


62 % plus d’hospitalisations
Selon le Health and social care information center britannique, 70 % des seniors ont un penchant pour la bouteille, et notamment les spiritueux. Ces derniers consomment d’ailleurs plus que les jeunes. En effet, 19 % des personnes âgées boivent régulièrement de l’alcool fort, contre 18 % chez les moins de 25 ans. Des habitudes qui concernent tout particulièrement les hommes âgés de 55 à 64 ans. Ce penchant pour la bouteille aurait provoqué une augmentation de 62 % des cas d’hospitalisations entre 2000 et 2010.

 

Deux fois plus de débauche d’ici 2020
L’alcool n’est cependant pas le seul péché mignon des aînés : d’après le Health and social care information center britannique, ces derniers commencent à s’intéresser au cannabis : ils sont 11, 4 % à fumer régulièrement parmi les 50-64 ans et 1,7 % et chez les plus de 65 ans. Ils semblent par ailleurs bouder le préservatif : en effet, le nombre d’herpès génitales a doublé chez les femmes âgées de 65 ans durant ces 5 dernières années.

Une tendance relativement nouvelle qui inquiète les autorités sanitaires britanniques. D’autant plus que l‘Observatoire européen craint que le nombre de toxicomanies chez les seniors double d’ici 2020. En mars 2014, une autre étude britannique réalisée par l’organisme Drugscop, soulignait des dangers représentés par l « épidémie silencieuse » de la toxicomanie dans cette tranche d'âge et insistait sur la nécessité de mener des campagnes de prévention. Les raisons évoquées pour expliquer l’accroissement de ces addictions sont nombreuses : solitude, isolement, fatigue, deuil, soucis financiers. Ou, en une phrase, se changer les idées. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité