Publicité

QUESTION D'ACTU

Complications au cours de l’intervention

Appendicite : un enfant meurt après l’opération à Metz

Corentin, Metzois de 11 ans, est décédé après des complications survenues alors qu’il se faisait opérer de l’appendicite. Ses parents ont porté plainte contre X.

Appendicite : un enfant meurt après l’opération à Metz SAURA PASCAL/SIPA

  • Publié 08.11.2014 à 16h25
  • |
  • |
  • |
  • |


L’intervention banale a tourné au drame. Corentin, 11 ans, est décédé alors qu’il était opéré de l’appendicite, à la clinique Claude-Bernard de Metz (Moselle). L’Agence régionale de santé (ARS) de Lorraine et le parquet de Metz ont lancé une enquête.

 

Le 31 octobre dernier, le petit Corentin est admis à l’hôpital. Son appendicectomie est prévue pour le lendemain. Des complications prolongent l’intervention de plusieurs heures, selon l’avocat de ses parents, Me Marc Baerthelé. Les complications entraînent finalement le décès de l’enfant, dont les obsèques ont eu lieu ce 8 novembre.

 

Les parents du jeune Metzois ont porté plainte contre X pour homicide involontaire. « Des erreurs ou des maladresses ont dû être commises à Metz, et il faut que l’enquête dise lesquelles », a indiqué à l’AFP l’avocat de la famille. « Les parents veulent comprendre comment en partant au bloc pour une intervention somme toute relativement banale d’appendicite, on finit par ne pas sortir du bloc, avec une aorte touchée, et le foie aussi. »

Il est vrai que l’opération de l’appendicite est une opération courante, qui consiste à retirer l’appendice iléo-caecal. Dans le cas de Corentin, elle était réalisée sous coelioscopie, c’est-à-dire qu’aucune incision majeure n’a été pratiquée. Trois incisions de 5 mm sont réalisées. Du gaz est ensuite insufflé dans la cavité abdominale, et l'appendice est retiré au travers de ces orifices. 83 400 interventions de ce type ont été réalisées en 2012 et les complications sont rares.

 

L’ARS de Lorraine a annoncé qu’une enquête médico-administrative, dont les résultats seront communiqués à la justice, a été lancée. Le parquet de Metz enquête également sur les circonstances du décès. De son côté, le directeur de la clinique, Cyril Dufourq, a promis dans un communiqué que son établissement ferait « toute la transparence sur les faits. » « Toutes les compétences médicales et paramédicales de l’Hôpital Clinique Claude-Bernard ont été mobilisées en urgence le jour des faits », a commenté la clinique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité