Publicité

QUESTION D'ACTU

International Medical Corps, Save the Children...

Ebola : comment faire un don sur Facebook en quelques clics

"Soutenons les héros qui se battent sur le terrain pour stopper l'épidémie d'Ebola." Pour y arriver, Facebook propose désormais à ses utilsateurs de faire un don en direct sur le réseau social.

Ebola : comment faire un don sur Facebook en quelques clics Capture d'écran : capture d'écran www.facebook.com/fightebola

  • Publié 10.11.2014 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« L'épidémie d'Ebola se trouve à un tournant critique. Le virus a contaminé 8 400 personnes jusqu'à présent, mais il se répand très rapidement et certains prédisent qu'il pourrait contaminer 1 million de personnes, voire plus, d'ici plusieurs mois si rien n'est fait pour le combattre », expliquait il y a trois semaines Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, sur son réseau social.
Alors, pour apporter leur pierre à la lutte anti-Ebola, le jeune patron multimilliardaire, âgé de 30 ans, et sa femme Priscilla Chan ont annoncé ce même jour qu'ils donnaient 25 millions de dollars aux CDC (1) d'Atlanta (Etats-Unis) pour les aider à combattre l'épidémie qui sévit toujours en Afrique de l'Ouest. Et ils espèrent bien que cette mobilisation fasse tache d'huile puisqu'ils appellent désormais tous les utilisateurs du réseau social à donner de l'argent. 

Un bandeau en haut du fil d'actualités
Résultat, si vous vous rendez maintenant sur Facebook vous apercevrez la présence d'un bandeau en haut de votre fil d'actualités vous invitant à « Faire un don » à l'une des deux organisations non gouvernementales sélectionnées par le site communautaire. La première se nomme « International Medical Corps » et lutte actuellement aux Liberia et en Sierra Leone, où ses équipes d’urgence fournissent un traitement médical direct aux patients atteints du virus Ebola. Elles forment aussi le personnel soignant pour leur permettre d’arrêter l’épidémie. 
Si vous faites un don pour cette association cela aidera 4 centres de traitement contre Ebola qui soignent 1,5 million de personnes en urgence et forment 3 500 soignants indispensables. 
« Vous pouvez les aider à stopper Ebola à sa source et restaurer la santé et l’espoir chez des millions de personnes », affirme Facebook.


Des dizaines et des dizaines d'associations mobilisées
Par ailleurs, le réseau social propose aussi aux internautes d'aider l'association « Save the Children » qui est sur le front pour combattre Ebola au Liberia, en Sierra Leone, mais aussi en Guinée. Là-bas, les équipes d’urgence de l'organisation construisent des centres de traitement, forment et équipent le personnel soignant. Ils protègent également les enfants vulnérables que la maladie a laissés orphelins.
« À ce jour, 1,3 million de personnes ont bénéficié de leur dévouement », précise Faceook. Et « ils ont besoin de vous pour en aider des millions d’autres », rajoute le réseau social. « Le seul remède actuellement est la prévention. Aidez-les à arrêter Ebola », conclut-il.
Enfin, Facebook propose une liste d'autres organisations qui luttent elles aussi contre le virus Ebola. Parmi elles, on retrouve entre autres les associations Act!onAid, Africare, ou encore AmeriCares... La liste est longue !

Les Nations Unies demandent plus de ressources
Et cette mobilisation arrive à point nommé, puisque le chef de la mission de l'ONU chargé de superviser la lutte contre Ebola en Afrique de l'Ouest vient d'appeler la communauté internationale à donner plus de moyens pour combattre le virus. 
L'urgence selon lui est d'atteindre l'objectif de 70 % de lits pour les malades d'Ebola. Et la route est longue, car sur les 4 707 lits attendus dans les centres de traitement anti Ebola sur le terrain, seuls 22 % sont opérationnels. En cause, le retard dans l'approvisionnement et le manque d'effectifs de soignants étrangers.
Enfin, même si la priorité reste de trouver les moyens de freiner les contaminations, l'organisation pense déjà à l'après-Ebola qui devrait constituer un autre défi de taille. « A ce moment là se posera en effet la question de reconstruire les infrastructures de santé dans des pays comme la Sierra Leone où le système de santé est quasiment inexistant », a-t-elle écrit dans un communiqué
Et là encore à n'en pas douter des dons seront nécessaires.

(1) Centres pour le contrôle et la prévention des maladies

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité