Publicité

QUESTION D'ACTU

PSG-Nicosie

Talalgie : pourquoi Zlatan n'a pas repris la compétition

L 'attaquant parisien se remet doucement de sa talalgie. Si les premiers signes sont encourageants, il faudra encore attendre quelques semaines avant de le revoir sur le terrain. 

Talalgie : pourquoi Zlatan n'a pas repris la compétition Tom Jenkins/The Guardian/SIPA

  • Publié 05.11.2014 à 21h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Zlatan Ibrahimovic ne foulera pas la pelouse du Parc des Princes ce mercredi soir. Pour affronter Nicosie, les footballeurs du PSG devront à nouveau faire sans leur attaquant vedette. Pourtant, le joueur suédois semble se rétablir promptement de sa talalgie ; il a même déclaré ne plus « ressentir de douleur », selon des propos rapportés par Laurent Blanc, l’entraîneur. Mais il a « peur d’une rechute ». Oui, même Zlatan a peur.

"3 semaines maximum"
Au-delà de la leçon d’humilité, le joueur parisien a raison de craindre une douleur récidivante. Et s’il vient de reprendre de l'exercice, avec succès, il faudra attendre un peu pour le voir sur le terrain. Car depuis 5 semaines, Zlatan suit un parcours de remise à niveau (d’excellence), dont le maître mot est : progressivité.

« Après une talalgie, une phase de remise en charge s’installe – d’abord pas de sport, puis un peu de footing, beaucoup de repos…, résume le Dr Christophe Piat, chirurgien orthopédiste à l'hôpital Henri-Mondor (Créteil). L’absence de douleur montre qu’il récupère plutôt vite. Certains doivent s’arrêter pendant un an ! »

Le cas de Zlatan est assez mystérieux, et l'équipe médicale entretient le silence. Secret professionnel, presque industriel, oblige. La douleur qui touche son pied gauche - le pied d'appel, le plus exposé - serait liée à une inflammation des tendons. Il souffrirait ainsi d'une aponévrosite plantaire, selon les médias suédois. Certains soulignent même qu'elle pourrait nécessiter une opération.

Quoi qu'il en soit, est hors de question de rompre ce rythme et de le faire jouer ce soir. « Il pourrait "réveiller" la tendinite, ou se faire une fracture de fatigue ». D'ailleurs, ce médecin, bien renseigné, se montre optimiste : « 10 ou 15 jours – 3 semaines maximum. Il reviendra petit à petit. Laurent Blanc le fera sans doute jouer la deuxième mi-temps d’un match. Et c’est la bonne stratégie : en agissant en bon médecin, on agit en bon entraineur ».

La surcharge, à l’origine de sa talalgie
Toute cette sagesse ne vient pas de nulle part. Car tout athlète qu’il soit, Zlatan n’a plus ses vingt ans, et il ne récupère pas à la même allure. A 33 ans, la talalgie qu’il a contractée est directement liée à l’usage excessif qu’il fait de ses pieds. D’ailleurs, c’est une inflammation que l’on constate habituellement chez des sujets plus âgés. « Au final, il a tellement utilisé ses pieds qu’il a probablement ceux d’un homme de 55 ans », explique Christophe Piat.


Mais a priori, cette mauvaise passe ne devrait pas laisser de séquelles. « Il est en mesure de récupérer, très rapidement, un excellent niveau. Les talalgises ne laissent pas de symptômes durables ». Il s'agit donc de se doter d'un peu de patience. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité