Publicité

QUESTION D'ACTU

Baromètre PHR/Ifop

Grippe : une minorité de Français compte se faire vacciner

Selon un  sondage Ifop, 7 Français sur 10 sont réticents à l'idée de se faire vacciner contre la grippe. En effet, ces derniers jugent le vaccin inutile ou risqué. 

Grippe : une minorité de Français compte se faire vacciner Bebeto Matthews/AP/SIPA

  • Publié 31.10.2014 à 17h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L’hiver approche à grands pas. C’est la saison de Noël, du ski… mais aussi des grippes. A cette période de l'année en effet, 2 à 7 millions personnes sont contaminées par la grippe. Pourtant, sept Français sur dix sont réticents à se faire vacciner, selon un sondage PHR/ Ifop dévoilé ce jeudi.

Septicisme et inquiétude
Interrogés fin septembre, la plupart des Français ( 71 %), se disent septique quant à l’efficacité du vaccin et donc ne prévoient pas de se faire vacciner.  Parmi eux, 46 % expriment un refus tout net de passer à l’acte. La moitié d’entre eux se disent même inquièts des effets du vaccin, qu'ils jugent risqués.

Effets indésirables
L’efficacité du vaccin est effectivement un point de discorde. De nombreuses études ont montré que le vaccin antigrippal n'assure pas une protection complète. Son efficacité s’établit entre 65 % et 75 % en moyenne. Mais cela n’enlève rien à son intérêt, selon les médecins, car le vaccin réduit malgré tous les risques de complications graves, ou même de décès. 
Enfin, concernant les risques liés à la vaccination, il faut retenir que les injections sont fabriquées à partir de virus inactivés. Les vaccins disponibles ne peuvent donc pas inoculer la maladie. En revanche, ils peuvent entraîner des effets indésirables chez 5 à 10 % de la population (fièvre, douleurs articulaires ou musculaires).


Comme chaque année, le ministère de la Santé a lancé une campagne de vaccination batpisée "la grippe ce n'est pas rien. Alors je fais le vaccin". qui a démarré le 16 octobre. L'objectif ? Convaincre les « personnes les plus vulnérables » de se faire vacciner, et tenter de combattre le rejet d’une partie de la population envers ce vaccin.


« Le recours à la vaccination est en baisse depuis plusieurs années, même chez les sujets âgés», déplore l’Assurance Maladie sur son site Internet. De fait, l’an dernier, la grippe a été responsable de 800 hospitalisations en réanimation. Le virus tue environ 400 personnes par an.

 

(1) Sondage réalisé sur un échantillon de 1001 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité