Publicité

QUESTION D'ACTU

Conférence de presse

Ebola : MSF lance un appel d'urgence pour obtenir des renforts

Les dirigeants de MSF France ont rappelé au cours d'une conférence de presse le besoin urgent de l'intervention d'autres pays pour les aider à combattre l'épidémie Ebola.

Ebola : MSF lance un appel d'urgence pour obtenir des renforts Kjell Gunnar Beraas/AP/SIPA

  • Publié 18.09.2014 à 17h32
  • |
  • |
  • |
  • |


L’infirmière française contaminée par le virus Ebola devrait être rapatriée ce jeudi dans la soirée, a indiqué Médecin Sans Frontière (MSF) lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi. La patiente, dont l’identité n’a pas été dévoilée, devrait être hospitalisée au centre Béguin de Saint-Mandé (Ile-de-France), selon une information de RTL.

Une attente trop longue
Pour l’instant, MSF n’est pas en mesure de déterminer comment la volontaire a pu contracter le virus. «C’est un travail de fourmi, voire même de détective. L’investigation prendra donc beaucoup de temps. Tous les protocoles ont cependant été suivis.» indique le directeur du département médical de MSF France, Bertrand Draguez. L’infection de la volontaire au virus Ebola a été déclarée mardi à 18h. Actuellement, la patiente se trouve toujours au Libéria en attendant d’être rapatrié par avion médicalisé. «  42h d’attente c’est beaucoup trop long », déplore le Dr Draguez. Ce dernier dénonce également l’absence de moyens d’évacuation en Afrique. En effet, l’association humanitaire a dû faire appel à une compagnie aérienne américaine pour rapatrier la patiente. Un voyage que MSF devra probablement financer.


Manque d’effectifs
Mais le manque de moyens d’évacuation est loin d’être le seul problème : Betrand Draguez dénonce un manque d’effectifs sur place. « Nous ne pouvons plus agir seuls. Nous avons besoin d’équipes pour coordonner les développements et les évacuations. Des centres qui ne respectent pas tous les protocoles de sécurité peuvent empirer l’épidémie » alerte ce dernier.

Rien depuis le discours de l'ONU 
Il y a 15 jours, MSF a prononcé un discours auprès de l’ONU pour demander du renfort. Mais l’organisation estime que, jusqu’ici aucune action concrète n’a été mise en place. L’ONG rappelle pourtant l’urgence de la situation et incite le monde entier à agir : « nous ne sommes pas des héros. Ce que nous faisons, les autres peuvent le faire aussi. Nous demandons plus de gens et plus de courage. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité