Publicité

QUESTION D'ACTU

Politiques, commerciaux

Les professions mal vues ont le moral en berne

Le regard e la société sun une profession a un un impact réel sur la personne concernée. Avec, à la clé, plus de stress et moins moral dans les talon si l'on est mal perçu.

Les professions mal vues ont le moral en berne FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA

  • Publié 23.08.2014 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La question « que faites-vous dans la vie ? » est presque systématique lors d’une première rencontre. En effet, le statut professionnel est devenu un élément d’importance majeur dans nos sociétés. Certaines professions sont d’ailleurs plus appréciées que d’autres. La vision des autres de notre profession a-t-elle un impact sur le moral ?

Un doctorant en sociologie s’est penché sur la question. L’étudiant de l’université de l’Iowa (Etats-Unis) a présenté ses travaux devant l’American Sociological Association. « Les données concernent les sentiments culturels liés aux identités parentales avec une grande enquête sur le conflit entre le travail et la famille », explique l’auteur Mark Walker. Ce dernier s’est en partie basé sur un classement des professions « bien perçues » et des professions « mal perçues» par les Américains. 


Peur d'être mal vus par les enfants
Dans la catégorie « professions mal vues », la première place est attribuée aux commerciaux. Figurent enusite les ouvriers,   les réceptionnistes, les policiers et les politiciens. Les métiers les plus appréciés sont les enseignants, les proviseurs et les nounous. 

L’auteur de l’étude a constaté que les parents dont l’emploi se situe dans la catégorie « professions mal vues » souffrent de stress lié à leur travail. Mais leur moral est aussi plus bas. Leur angoisse affecte même le foyer familial. Ces personnes ont peur de ne pas être de bons parents. Un sentiment qui peut se comprendre, quand on sait que les métiers nécessitant le plus de contact avec les enfants sont ceux les plus estimés par les américains…

En France, les professions qui ont le plus la côté sont les médecins et les infirmières, selon un sondage réalisé en 2011 par l’Institut français des opinions publiques (Ifop) Parmi les moins populaires, on retrouve, comme aux Etats-Unis, les politiciens et les commerciaux : les députés sont les derniers de la classe avec 64 % de mauvaise opinion. Les banquiers (65 %), les agents immobiliers (64 %) et …les journalistes (42 %) ne suscitent pas l'estime du grand public.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité