Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur la souris

Botox : un traitement efficace dans le cancer de l'estomac

Les composants du produit de beauté Botox pourraient freiner la progression du cancer de l'estomac. C'est ce que révéle une récente étude américaine. 

Botox : un traitement efficace dans le cancer de l'estomac  REX/ITV/REX/SIPA

  • Publié 21.08.2014 à 16h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Qui dit Botox dit rides, salons de beauté, Hollywood...et, bientôt peut-être, cancer de l’estomac. En effet, des injections du produit pourraient freiner la progression de ce cancer, aussi sûrement qu'il efface les plis du visage, selon des chercheurs de l'université de Colombia à New York et de l’université norvégienne Science et technologie.

Action sur les cellules cancéreuses
Les travaux des Prs Timothy Wang et Duan Chen sont publiés dans la revue Science Transnational Medicine. Menées sur des souris porteuses du cancer de l’estomac, quatre méthodes différentes de suppression de l'influx nerveux vie des injections de Botox ont bloqué la progression de la tumeur des rongeurs. Le produit a donc joué un rôle de frein en faisant barrage à l’acétylcholine, un neurotransmetteur clé qui régule la croissance des cellules cancéreuses. « Les nerfs contrôlent les cellules cancéreuses. Bloquer les signaux nerveux du corps rend donc ces cellules plus vulnérables et permet de stopper le développement du cancer », explique le Pr Wang.

4ème cancer en France
Le cancer de l’estomac est un cancer fréquent (2e après le poumon) et souvent grave. En France, on dénombre 9000 nouveaux cas par an, surtout entre 50 et 70 ans et touche deux hommes pour une femme. Les traitements médicamenteux la radiothérapie et, lorsque c'est possible, l'ablation  partielle ou totale, sont actuellement les seules options pour traiter ce cancer. 

Une étude japonaise a déjà montré qu'une chimiothérapie accompagnée d'injections régulières de Botox pouvait allonger la durée de vie des souris porteuses du cancer de l’estomac de 35 %, comparé à un classique.
Les découvertes des Prs américain et norvégien ouvrent des perspestives encourageantes. Reste à les tester chez l'homme. C'est d'ailleurs ce que compte faire prochainement le Pr Chen en Norvège en y mettant un bémol. Pour lui, le Botox ne peut être « qu'un traitement complémentaire » dans le cancer l'estomac .

XX

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité