Publicité

QUESTION D'ACTU

90 000 personnes déjà infectées

Chikungunya : mobilisation exceptionnelle aux Antilles

90 000 personnes ont déjà été infectées par le chikungunya aux Antilles. Dès ce dimanche, les autorités ont décidé de renforcer leur mobilisation par des actions fortes, en particulier préventives.

Chikungunya : mobilisation exceptionnelle aux Antilles FACELLY/SIPA

  • Publié 29.06.2014 à 13h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Face à l'épidémie de chikungunya qui sévit actuellement aux Antilles françaises, le gouvernement de Manuel Valls passe à la vitesse supérieure. Avec de nouvelles mesures pour lutter contre cette maladie infectieuse tropicale annoncées ce dimanche par les ministères de la Santé, de l'Intérieur et de l'outre-mer.

Sapeurs-pompiers et militaires envoyés sur place
Les autorités sanitaires françaises ont donc décidé de renforcer leur mobilisation par des actions complémentaires en particulier en matière de prévention. Ainsi, les populations des Antilles françaises sont appelées à détruire les gîtes larvaires près des habitations en plus des opérations « coups de poing » menées par les autorités. Le ministère de l'Intérieur a aussi opté pour l'envoi une mission d'appui de la Sécurité civile pour anticiper et planifier une action d'ampleur. Une quarantaine de sapeurs-pompiers et de militaires de la sécurité civile de métropole sont par exemple prêts à être engagés dès le mois de juillet, précise le communiqué.

Le pic de l'épidémie pas encore atteint
Par ailleurs, « des contrats aidés ont été financés ainsi que des volontaires du service civique » pour assurer également des actions de prévention et de lutte anti-vectorielle. Parmi elles, une grande opération d'enlèvement des épaves de voiture qui renferment souvent de l'eau stagnante va ainsi être menée et prise en charge à hauteur de 50% par l'Etat.
Enfin, alors que le pic de l'épidémie n'a pas encore été atteint, selon la ministre de la Santé, plus de 22 personnes infectées par le virus sont déjà décédées là-bas « sans que l'on puisse pour autant imputer la responsabilité de leur décès au seul virus du chikungunya. »

10 % de la population des Antilles françaises déjà touchée
Autres chiffres, depuis décembre 2013, le chikungunya, ou « la maladie de l'homme courbé », est à l'origine de 407 hospitalisations sur un total de 90 000 personnes infectées aux Antilles. 46 000 en Guadeloupe, près de 3 500 sur l'île de Saint-Martin, 650 à Saint-Barthélémy et plus de 40 000 en Martinique. Soit 10 % de la population touchée dans ces îles françaises de la Caraïbe.
Et cette situation pourrait empirer. L'arrivée prochaine de la saison des pluies va en effet favoriser la prolifération des moustiques-tigres, vecteurs du virus.
En outre, l'afflux de touristes pendant les vacances scolaires multiplie les risques de propagation de la maladie. Cela jusqu'en métropole. Ici, 82 cas importés de chikungunya ont été confirmés depuis par l'Institut de veille sanitaire (au 25 juin). 
Pour rappel, le chikungunya se caractérise par de fortes fièvres, et d 'importantes douleurs articulaires, des courbatures. Si vous ressentez ces symptômes, il y a deux impératifs à respecter : prendre du paracétamol (mais pas d'anti-inflammatoire type aspirine) et consulter immédiatement un médecin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité