Publicité

QUESTION D'ACTU

Notice d'information

Testostérone : la mise en garde des Etats-Unis

Les médicaments à base de testostérone comportent un risque important de thrombose veineuse. L’autorité sanitaire américaine demande à ce qu’il soit précisé sur les notices.

Testostérone : la mise en garde des Etats-Unis Will Waldron/AP/SIPA

  • Publié 22.06.2014 à 22h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La testostérone sur prescription n’est pas sans risque… et les patients doivent en être avertis. Ce 20 juin, l’autorité américaine de sécurité des médicaments (FDA) demande davantage de précision sur les notices. Le risque de formation de caillot doit être élargi à tous les utilisateurs, établit l’agence.

 

Il n’est pas rare d’observer une baisse de la testostérone chez des hommes de plus de 50 ans. De la testostérone leur peut leur être prescrite, mais ce traitement comporte des risques non négligeables. Selon une étude parue dans le JAMA, les médicaments augmentent de 29 % le risque d’accident cardiovasculaire par rapport aux hommes qui n’en prennent pas. La FDA a aussi lancé, début 2014, une réévaluation des risques liés à la prise de testostérone. Jusqu’ici, les notices n’avertissaient que sur le risque de thrombo-embolie veineuse (TEV) chez les hommes présentant une hausse anormale du nombre de cellules circulant dans le sang (polycythémie). Il s’agit en effet d’un des effets secondaires d’un traitement à base de testostérone.

 

Un risque d’embolie pulmonaire

Plusieurs cas de phlébite liés à la prise de testostérone, mais pas à une polycythémie, ont été signalés à la FDA. Elle décide donc d’élargir l’avertissement sur les effets indésirables à l’ensemble des patients sous traitement. Car la formation de caillots peut entraîne une thrombose veineuse ou une embolie pulmonaire, qui peuvent entraîner la mort. La FDA demande aussi aux médecins de réfléchir sérieusement à l’équilibre entre les bénéfices et les risques d’un tel traitement avant de le prescrire. Pour être considéré comme normal, le taux de testostérone doit osciller entre 4 et 8 mg/ml de sang. Cette hormone, principalement produite par les testicules, aide à maintenir la densité osseuse, la distribution harmonieuse des graisses et la libido. En dessous de ce taux, il existe un risque d’ostéoporose et de baisse de la libido. Malgré tout, la substitution médicamenteuse ne doit pas être systématique, rappelle la FDA.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité