Publicité

QUESTION D'ACTU

1er cas chez une femme de 60 ans

Le chikungunya débarque en Polynésie

Un cas de virus chikungunya a été détecté en Polynésie, à Tahiti, chez une une femme de 60 ans qui revenait d'un voyage en Guadeloupe. Des mesures préventives sont prises sur l'île.

Le chikungunya débarque en Polynésie Kite/Rex F/REX/SIPA

  • Publié 29.05.2014 à 17h11
  • |
  • |
  • |
  • |


La moustique tigre continue de faire des ravages.

Un premier cas de chikungunya a été détecté en Polynésie, à Tahiti, selon les déclarations mercredi 29 mai, des autorités sanitaires locales. La victime est une une femme de 60 ans, en provenance de la Guadeloupe, qui n'est pas hospitalisée pour le moment.

La Polynésie française avait été épargnée jusqu'à présent par cette maladie virale - qui se transmet par les moustiques et qui se caractérise notamment par de la fièvre élevée et de très fortes douleurs articulaires – qui a touché d'autres collectivités d'outremer comme La Réunion et les Antilles.

 

Une véritable menace

Le virus du Chikungunya se transmet par les Adae aegypti et Adae albopictus, plus connus sous le nom de moustiques tigres, également responsables de la transmission de la dengue. La piqûre de ces moustiques peut avoir de graves conséquences, causant dans certains cas une invalidité irréversible.

« Pour l'instant, on ne sait pas si le virus circule et on espère bien que non», a déclaré le docteur Henri-Pierre Mallet, porte-parole de la direction de la Santé en Polynésie française, à la chaîne locale TNTV. C'est pour cela que les autorités sanitaires ont décidé de mettre en œuvre une campagne de pulvérisation à partir de vendredi dans les quartiers fréquentés par la patiente infectée. Selon elles, il est urgent d’éradiquer les moustiques adultes, porteurs de cette maladie infectieuse, et les gîtes larvaires. «Le but est d'éliminer tous les moustiques qui auraient pu piquer la personne», a déclaré le porte-parole.

En france métropolitaine, le moustique tigre constitue « une menace pour la santé de la population, » dans 18 départements et 16 autres seraient en passe de rejoindre cette « liste rouge », selon le site Signalement Moustique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité