Publicité

QUESTION D'ACTU

Fruits, légumes, céréales...

Pesticides : la hausse des taux inquiète les associations

Les taux de présence de résidus de pesticides pour les céréales ont augmenté entre 2010 et 2011. Les associations de défense de l'environnement tirent la sonnette d'alarme.

Pesticides : la hausse des taux inquiète les associations /SIPA

  • Publié 27.05.2014 à 13h06
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une alerte de plus lancée par les associations de défense de l'environnement. Dans son dernier rapport sur les résidus de pesticides dans les aliments, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) indique que les taux de présence de résidus de pesticides ont augmenté entre 2010 et 2011. Ils sont passés de 38.73 % à 39.19 % pour les céréales, de 29.44 % à 33.4 % pour les légumes, et enfin, de 52.64 % à 54.4 % pour les fruits. Autre nouvelle inquiétante, les taux de dépassement des Limites Maximales en Résidus (LMR) des pesticides sont eux aussi en hausse. Pour les céréales par exemple, le taux de LMR a doublé durant la même période passant de de 0.74 % à 1.4 %. Au final, seuls les taux de dépassement des LMR des pesticides pour les fruits et les légumes ont légèrement baissé. 
 
Des effets sous-estiméssur la santé
Un constat alarmant pour Générations futures, une association qui mène des actions fortes pour soutenir les victimes des pesticides. « Le problème posé par la présence de très nombreux résidus de pesticides dans nombre d’aliments végétaux est donc loin d’être réglé, bien au contraire, a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Tout en rajoutant, « nous serons d’autant plus vigilants que les LMR ne tiennent pas compte des effets à faible dose, possiblement sans seuil, des pesticides perturbateurs endocriniens et donc  que les effets évalués des résidus de pesticides sur la santé sont donc très certainement largement sous estimés. »
A ce titre d'ailleurs, un récent rapport de l'Inserm a confirmé le danger des pesticides sur la santé pour les agriculteurs et les riverains. « L'exposition à ces substances serait associée au développement de cancers et de maladies neurodégénératives », indiquait-il.

Ségolène Royal veut interdire tout épandage aérien
Dans ce contexte, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, s'est engagée ce mardi à signer rapidement un arrêté interdisant totalement l'épandage aérien de pesticides. Cela alors que la Direction générale de l'Alimentation (DGAL) a maintenu des dérogations pour certains agriculteurs.
Dans un communiqué, la ministre a précisé que cette interdiction devrait intervenir sans délai pour le maïs doux, le maïs pop-corn et les bananes. Et dans 18 mois pour quelques cultures spécifiques de riz et de certains vignobles, pour lesquels, a-t-elle précisé, « il est nécessaire de trouver une alternative garantissant la sécurité des utilisateurs. »
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité