Publicité

QUESTION D'ACTU

Technologie Toshiba

Dépister le diabète en analysant l'haleine

Le géant de l'électronique Toshiba a présenté un prototype d'analyseur d'haleine capable de diagnostiquer certaines maladies. Il pourrait servir à dépister le diabète ou les problèmes stomacaux.

Dépister le diabète en analysant l'haleine Capture d'écran Facebook (Bad Breath)

  • Publié 19.03.2014 à 18h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Le fabricant de matériel électronique japonais Toshiba a présenté ce mardi son nouvel objet high-tech. Il s'agit d'un analyseur d'haleine qui permet de déceler certaines maladies à partir des gaz émis. Le produit, encore à l'état de prototype, a la taille d'un gros four à micro-ondes, et s'adresse aux professionnels du diagnostic médical.

Des faisceaux laser à infrarouge
Cette technologie utilise un dispositif électronique d'analyse spectrale par faisceau laser infrarouge. Il peut pour le moment quantifier la présence d'acétaldéhyde, de méthane, d'acétone, caractéristiques de certaines pathologies (diabète, problèmes stomacaux, etc.), et sera aussi ultérieurement à même de détecter d'autres gaz, a expliqué Toshiba.
Possédant son propre hôpital au coeur de Tokyo, l'entreprise est déjà un fabricant de systèmes d'imagerie à résonance magnétique (IRM), d'appareils de mammographie et autres équipements pour l'établissement de diagnostics.
Lors de cette présentation, Toshiba a par ailleurs réitéré son intention d'investir plusieurs milliards d'euros d'ici à mars 2018 pour acquérir des sociétés dans le domaine des technologies pour la santé.

Des chiens renifleurs pour détecter les tumeurs 
Poser le diagnostic des maladies grâce à l'analyse de l'haleine, l'idée n'est pas nouvelle. Afin de dépister le cancer du poumon, la piste des chiens renifleurs est depuis peu étudiée par les chercheurs. Ils seraient en effet capables de détecter des explosifs, des stupéfiants, mais aussi des tumeurs cancéreuses.

Selon une étude allemande
 publiée récemment  dans The Lancet, des chiens formés à ce type d’exercice, ont réussi à repérer 71 patients atteints d’un cancer du poumon sur les 100 qui leur avaient été présentés. Un taux de 70 % de réussite tout de même. En fait, ils ont reniflé l’haleine de plus de 200 personnes, certaines en bonne santé, d’autres malades. Et quand ils repéraient un cancer du poumon, les chiens devaient se coucher. 
Pour mieux comprendre, les scientifiques indiquaient dans leur publication que l'haleine des malades contient des des composés organiques volatils, qui seraient spécifiques à certaines maladies. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité