Publicité

QUESTION D'ACTU

Hygiène dentaire et alimentation

Caries et mauvaise haleine remontent à la préhistoire

Nos ancêtres aussi souffraient de problèmes dentaires : caries, abcès et mauvaise haleine étaient déjà très courants il y a 15 000 ans.

Caries et mauvaise haleine remontent à la préhistoire Mâchoire supérieure d'un chasseur-cueilleur de Taforalt avec cavités et abcès (Liverpool John Moores University)

  • Publié 07.01.2014 à 11h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Maux de dents et mauvaise haleine ne sont pas des fléaux de l'ère moderne. Il y a 15 000 ans déjà, nos ancêtres souffraient de douleurs dentaires. Ces résultats, publiés ce 6 janvier dans Proceedings of the National Academy of Science, sont tirés de l'étude de squelettes découverts au Maroc.

 

Des fruits sauvages aussi mauvais que les bonbons
La moitié des chasseurs-cueilleurs de la grotte des Pigeons, près de Taforalt (Maroc) souffraient de caries. Ces hommes, qui vivaient il y a 13 700 à 15 000 ans, étaient aussi touchés par les troubles dentaires que nos contemporains. "La majorité des occupants de cette grotte avait des caries et des abcès dentaires, et ils devaient souvent avoir mal aux dents et mauvaise haleine," précise le Dr Isabelle de Groote, professeur d'anthropologie à l'université John Moores de Liverpool (Grande-Bretagne) et co-auteur de l'étude.

 

Il y a 15 000 ans, les hommes préhistoriques n'avaient pas développé l'agriculture. Jusqu'à aujourd'hui, on pensait que l'apparition des caries était liée au développement de la culture des céréales (- 9 000). Les chasseurs-cueilleurs de Taforalt, eux, se nourrissaient de glands, de pignons de pin, de fruits à coque riches en glucides. Les bactéries responsables des caries ont besoin de glucides fermentables pour se développer. Il est donc probable qu'on les trouve dans ces fruits sauvages, aussi mauvais pour les dents que les produits à base de sucre raffiné.

 

Hygiène dentaire et mortalité
Cette découverte remet aussi en question le nomadisme de cette population d'hommes préhistoriques. La propagation d'une infection comme la carie est liée à la promiscuité. Ces chasseurs-cueilleurs étaient donc plus sédentaires qu'on ne le croyait. Cette mauvaise hygiène dentaire pourrait même expliquer la forte mortalité de ces populations. "Dans les sociétés modernes, une mauvaise hygiène dentaire est liée à des problèmes de santé systématiques, comme des maladies cardiovasculaires, et pourrait être à l'origine de taux de mortalité élevés parmi les chasseurs-cueilleurs également," estime le Dr de Groote.


Le mode de vie supposé sain de nos ancêtres en prend décidément un coup. On a aussi récemment découvert que nos aïeuls souffraient d'athérosclérose, ces plaques de graisse qui bouchent et abîment nos vaisseaux sanguins. Des chercheurs ont en effet découvert des résidus de plaques d’athérosclérose dans les aortes, les artères fémorales ou iliaques de momies datant de plus de 4000 ans !


Mais si les hommes préhistoriques avaient de bonnes raisons de souffrir de troubles d'hygiène dentaire, les hommes modernes n'ont aucune excuse : il suffit de se brosser les dents deux fois par jour pendant deux minutes pour éviter ces désagréments.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité