Publicité

QUESTION D'ACTU

Nos ancêtres souffraient d'athérosclérose


  • Publié 29.12.2013 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Nos ancêtres, il y a 4000 ans, souffraient aussi d’athérosclérose, ces plaques de graisse qui bouchent et abîment nos vaisseaux sanguins…

C'est étonnant parce que jusqu’à présent, on a l’habitude de dire que ces problèmes cardio-vasculaires qui sont responsables des infarctus ou des AVC sont liés à nos habitudes de vie moderne, telles que le manque d’activité physique, la nourriture trop riche en graisse, le tabagisme… Si bien que lorsque qu’une équipe de chercheurs s’est intéressée à l’état des artères de momies datant de plus de 4000 ans, ils ne s’imaginaient pas découvrir des résidus de plaques d’athérosclérose dans leurs aortes, dans leurs artères fémorales ou iliaques…


Comment ont-ils fait pour les voir ?

C’est tout simple ils ont utilisé les techniques d’imagerie médicale, en l’occurrence des scanners. Et ils ont ainsi ausculté les corps entiers de plus de 130 momies provenant de plusieurs civilisations différentes, l’Egypte bien sûr, mais aussi du Pérou, ou bien de l’Alaska…


Donc, autant de modes de vie différents…

Exactement, par exemple, on considère que les momies égyptiennes sont en général issues de la haute société, plutôt mieux nourries et moins actives, donc rien à voir avec les momies d’Alaska issues d’un peuple de chasseurs cueilleurs habitués à se déplacer dans les conditions climatiques extrêmes…


Donc qu’est-ce qui explique la présence de l’athérosclérose ?

Pour le moment, nous n’avons pas vraiment la réponse. Certains spécialistes estiment que c’est peut-être lié au vieillissement. Mais pour les auteurs de ce travail qui a été présenté au Congrès américain de cardiologie, le fait de retrouver autant d’athérosclérose chez des civilisations anciennes, et aussi variées, donne juste une certitude : les médecins n’ont pas encore levé le voile sur tous les mécanismes impliqués dans ces problèmes cardio-vasculaires.


Est-ce que cela signifie qu’on peut se précipiter sur un hamburger géant, et un gros paquet de frites huileuses ?

Evidemment non ! Il ne faut pas se dire que le cholestérol n’est qu’une fatalité, qu’il n’y a pas besoin de faire attention à son hygiène de vie… Car le danger est toujours là : avoir des plaques de graisses dans ces artères conduit forcément, et cela qu’elle que soit l’époque, à un risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral…

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité