Publicité

QUESTION D'ACTU

Découverte archéologique

Un os du poignet fait reculer de 600 000 ans l’évolution de l'homme

Des scientifiques font reculer d'un demi-million d'années l'évolution humaine. Un relief osseux de la main fait réviser la capacité à manier des outils des premiers hommes.

Un os du poignet fait reculer de 600 000 ans l’évolution de l'homme SETBOUN MICHEL/SIPA

  • Publié 17.12.2013 à 17h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Cette main fossilisée a tout de la main moderne, mais elle est vieille de 1,42 million d’années. Des fouilles sur un site funéraire au Kenya ont permis de reculer de 600 000 ans la datation de l’évolution de la main, révèle une équipe de l’université de l’Arkansas dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences. C’est un relief osseux en particulier, le processus styloïde ou apophyse styloïde, qui leur permet d’affirmer cela.

 

Photo : IMAIOS 2011

 

Jusqu’alors, les anthropologues faisaient remonter la modification de la main à 800 000 ans. Pour cela, ils utilisaient comme référence le processus styloïde, un relief osseux supplémentaire qu'on trouve sur la main moderne et qui n'existe que chez l'homme. Il aide les métacarpes à se fixer aux os du poignet et à agripper avec les doigts. Il s’agit de la preuve la plus précoce du moment à partir duquel l’être humain a pu développer une force suffisante pour manier des outils. L’absence de cet os, selon les spécialistes, aurait représenté un défi pour les premiers hommes lorsqu’ils ont tenté de fabriquer et d’utiliser différents outils, il y a plus de 2,5 millions d’années.

 

« Le processus styloïde témoigne d’une dextérité accrue qui a permis aux premières espèces humaines d’avoir une poigne puissante, mais précise, lorsqu’ils manipulaient les objets, » explique le Pr Carol Ward. « Ce n’est peut-être pas la première apparition de la main humaine moderne, mais on s’en approche, puisqu’on n’observe pas cette anatomie chez les fossiles humains plus vieux qu’1,8 millions d’années. Nos mains spécialisées et adroites nous ont accompagnés sur la majorité de l’histoire de l’évolution de notre genre, Homo. » Ils sont – et ont été pendant presque 1,5 million d’années – fondamentaux à notre survie. »

 

Les scientifiques estiment toutefois qu’il reste « une énorme brèche » dans notre connaissance de l’évolution physique des premiers hommes. Ils affirment toutefois que le processus styloïde a une autre utilité : elle diminue le risque de souffrir d’arthrose plus tard.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité