Publicité

QUESTION D'ACTU

Anatomie

Découverte du ligament du genou qui est resté caché 134 ans

Et si le corps humain cachait encore des secrets ? C’est ce que suggère une récente découverte de deux chirurgiens, qui ont identifié un ligament bien caché dans le genou.

Découverte du ligament du genou qui est resté caché 134 ans Le ski sollicite beaucoup les ligaments croisés (Elvis Piazzi/AP/SIPA)

  • Publié 06.11.2013 à 17h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Le corps humain, et particulièrement le genou, n’a pas fini de livrer ses secrets ! Deux chirurgiens belges du CHU de Leuven (Belgique) ont découvert un ligament dans le genou… ou plutôt redécouvert. Ils cherchaient à expliquer la flexibilité de l’articulation après une rupture des ligaments croisés et ils ont identifié le « ligament antérolatéral. » Leurs recherches sont parues dans le Journal of Anatomy.

 

Une découverte de 1879

Les ligaments croisés antérieurs, lorsqu’ils se rompent, peuvent être opérés. C'est une blessure courante chez les athlètes qui pratiquent des sports sollicitant particulièrement les articulations (ski, basketball, football...). Les opérations réparatrices sont efficaces, mais certains patients continuent de souffrir d’une flexibilité excessive du genou. Il n’est pas rare que le genou « lâche » pendant une activité, sportive ou non. Les deux chirurgiens orthopédiques, le Dr Steven Claes et le Pr Johan Bellemans, ont conduit des recherches sur les blessures sérieuses aux ligaments croisés antérieurs pour comprendre ce mécanisme.

 

C’est à ce moment qu’ils ont redécouvert un ligament évoqué pour la première et unique fois en 1879 par un médecin français. Paul Segond supposait alors l’existence d’un ligament supplémentaire dans le genou, plus précisément à l’avant de l’articulation. Il décrit dans un article « une bande fibreuse, nacrée et résistante, » celle qu’on peut voir sur l’illustration ci-dessous.

 

 

Quel intérêt pour le genou ?

A l’heure où les deux médecins s’y intéressent, ils ne connaissent pas l’emplacement précis du ligament antérolatéral. C’est en disséquant 41 genoux de corps humains qu’ils ont pu l’identifier, dans presque tous les cas. Là où cette découverte trouve tout son sens, c’est à cause de son implication dans une blessure aux ligaments croisés. Lorsqu’ils sont touchés, le ligament antérolatéral aussi… mais il n’est pas réparé ensuite. Et il joue justement un rôle clé dans la stabilité de l’articulation. Le Dr Claes et le Pr Bellemans travaillent actuellement à une opération pour corriger les blessures sur ce ligament.

 

Cette redécouverte, « rafraichissante » selon la Société Anatomique, sonne comme une remise en question des connaissances actuelles sur les blessures des ligaments croisés. Mais en janvier 2012, une étude du CHU de Brest (Finistère) mettait déjà en évidence l’existence de ce ligament antérolatéral. Le rapport évoquait une implication possible dans la stabilité du genou. Amusante coïncidence en revanche, l'annonce tombe le même jour que la blessure aux ligaments croisés du nageur américain Ryan Lochte, qui a chuté après qu’une admiratrice lui a sauté au cou...

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité