Publicité

QUESTION D'ACTU

Plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui

La neknomination va-t-elle devenir un délit ?

Une association de prévention en alcoologie a déposé une plainte pour faire cesser la diffusion de vidéos sur Internet où l'on voit des personnes boire de l'alcool et nommer des amis pour relever le défi.     

La neknomination va-t-elle devenir un délit ? Capture d'écran : vidéo YouTube

  • Publié 18.03.2014 à 12h51
  • |
  • |
  • |
  • |


La Neknomination devant les tribunaux correctionnels ? Ce jeu qui consiste à se filmer en train de boire un verre d'alcool fort cul sec, et à nominer ensuite trois de ses amis pour relever le défi, fait en effet l'objet d'une plainte en France. Elle émane de l'Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie (ANPAA) qui a adressé ce lundi une plainte contre X au procureur de Paris « afin que la justice fasse cesser la diffusion de ces vidéos sur les réseaux sociaux (Facebook).  « Un constat d’huissier à l’appui de la plainte a déjà été réalisé sur des sites relayant ces vidéo », précise à ce titre l'association.

Des faits délictuels aux yeux de la loi
Parmi les infractions pénales qui pourraient être relevées par le Procureur, l’ANPAA cite dans sa plainte plusieurs faits punissables aux yeux de la loi. Parmi eux, la provocation directe d’un mineur à la consommation habituelle et excessive de boissons alcooliques, une infraction visée à l’article 227-19 du Code pénal, punie de deux ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Ou encore, le délit de mise en danger de la vie d’autrui telle que visée aux articles 121-3 du Code pénal et 223- 1 du Code pénal.

Déjà 5 Britanniques sont décédés suite à une neknomination
Et face aux risques qui découlent de cette pratique, l’association veut mener le combat ailleurs que sur le plan judiciaire. Elle souhaite par exemple agir également en concertation avec l’association Avenir Santé en amont du dépôt de la plainte, « il est indispensable d'intervenir pour sensibiliser l'opinion et marquer les esprits à propos de cette pratique qui pourrait rapidement devenir tragique et, si rien n'est fait, s'étendre à d'autres conduites addictives », s'inquiète l'association.
Enfin, face à ces inquiétudes liées au phénomène des « neknominations » qui prend de l'ampleur sur la toile, le ministère de la Santé a récemment alerté dans un communiqué sur les dangers de cette pratique. Ces défis ont malheureusement déjà entraîné la mort de 5 jeunes hommes au Royaume-Uni dans les deux dernières semaines.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité