Publicité

QUESTION D'ACTU

Homme de 76 ans

Coeur artificiel : deux mois après, le patient se porte bien

Soixante jours après la première implantation du cœur artificiel, l’état du malade est jugé satisfaisant par ses médecins. Il s’alimente et ne nécessite plus d’assistance respiratoire continue. 

Coeur artificiel : deux mois après, le patient se porte bien WITT/SIPA

  • Publié 18.02.2014 à 18h43
  • |
  • |
  • |
  • |


« Soixante jours après la première implantation du cœur artificiel bioprothétique CARMAT chez un homme de 76 ans souffrant d’une insuffisance cardiaque terminale, l’état du malade est jugé satisfaisant par ses médecins. » C'est ce que révèle le dernier bulletin de santé du patient émis ce mardi par l'Hôpital européen Georges Pompidou (AP-HP). 

Plus de  traitement anticoagulant
En détails, le communiqué précise que l’évolution du patient « a pu paraître longue et difficile mais a été, en bien des points, peu différente de celle d’un malade du même âge et de même gravité pré-opératoire. » Mais désormais, les médecins indiquent que le patient « s’alimente et ne nécessite plus d’assistance respiratoire continue. » Par ailleurs, il se soumet volontiers aux exercices de rééducation physique qui lui permettent d’augmenter progressivement son périmètre de marche. Enfin, dernier point important, la bioprothèse CARMAT continue de fonctionner de façon satisfaisante, « sans aucun traitement anticoagulant depuis le 10 janvier 2014. »
Pour toutes ces raisons, l’équipe de soins rend hommage dans ce communiqué « à ce malade exemplaire, à son courage, à son sens de l’humour et à son environnement familial qui, par sa présence et sa confiance, joue un rôle déterminant dans son rétablissement.» 

L'espoir de 5 ans d'espérance de vie en plus
Surtout que l'avenir de ce patient reste difficile à pronostiquer sur le long terme. Comme le rappelait à pourquoidocteur le Pr Christian Latrémouille, auteur de cette première, en décembre dernier, « nous espérons redonner [à ce premier patient] au minimum cinq ans d’espérance de vie. Les patients transplantés cardiaques ont des survies moyennes de huit à treize ans, même si nous avons tous des patients qui ont survécu plus de 20 ans ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité