Publicité

QUESTION D'ACTU

Prescrit comme coupe-faim

Mediator : 80% de prescriptions inappropriées en 2009

L'année de son interdiction, Mediator était prescrit comme coupe-faim selon les données de l’Assurance maladie publiées par Mediapart, donc hors de son indication officielle.

Mediator : 80% de prescriptions inappropriées en 2009 DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 18.02.2014 à 12h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Jusqu’à 8 prescriptions du Mediator sur 10 se sont faites en dehors de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) entre 2008 et 2010. C’est ce qui ressort des données fournies à l’association Initiative Transparence Santé (ITS) par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), révélées ce 15 février par Mediapart.

 

En 2009, 44% des médecins libéraux ont prescrit Mediator au moins une fois. Dans l’immense majorité des cas, il s’agissait de généralistes (92%) et dans une moindre mesure de cardiologues et d’endocrinologues. Selon les données, les habitants du Sud de la France sont les principaux consommateurs du médicament : comme l'indique le tableau entre 2008 et octobre 2010, les six départements les plus consommateurs se concentrent dans cette région. En tête vient la Guadeloupe, suivie des Bouches-du-Rhône, de la Martinique, des Alpes-Maritimes, du Var et de la Corse-du-Sud.

 

Une prescription hors AMM massive

En confrontant ces données avec la carte de la prévalence du diabète établie par l’Institut de Veille sanitaire (INVS), Mediapart conclut que « l’écart entre la géographie des prescriptions et celle de la pathologie accrédite l’hypothèse selon laquelle Mediator a été massivement prescrit hors de son indication officielle d’ « adjuvant du régime adapté chez les diabétiques avec surcharge pondérale. » Les prescriptions hors AMM oscilleraient entre 75 et 80% du nombre total. La Cnamts a pondéré ces estimations dans un courrier adressé à Initiative Transparence Santé : elles ne tiennent pas compte des patients diabétiques traités par régime alimentaire uniquement, selon son directeur.

 

Ces données ont été publiées à l’initiative de l’association ITS, qui réclame un accès depuis mai 2013. Le directeur de la Cnamts avait répondu par la négative deux mois après, mais la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) l’y a forcé en novembre dernier. Initiative Transparence Santé se décrit comme un « mouvement citoyen » qui milite pour l’accès aux données de santé en France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité