Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez les patients à un stade initial

La vitamine D atténue et ralentit la sclérose en plaques

 La vitamine D ralentit la progression de la maladie et réduit sa sévérité à un stade précoce, selon une étude conduite pendant 5 ans auprès de 465 patients dans 20 pays.

La vitamine D atténue et ralentit la sclérose en plaques Bebeto Matthews / AP / Sipa

  • Publié 21.01.2014 à 12h58
  • |
  • |
  • |
  • |


La carence en vitamine D, qui  concerne la moitié des Français selon l'Académie de médecine, favorise la survenue de maladies chroniques. Dans le cas de la sclérose en plaques (SEP), un niveau normal de la vitamine permet d'atténuer la sévérité de la maladie. C'est le résultat d'une étude menée par l'Ecole de Santé publique de Harvard (Boston, Massachussetts, Etats-Unis), publiée ce 20 janvier dans la revue JAMA Neurology.

 

Le niveau de vitamine D lors du diagnostic de la SEP permettrait d'anticiper la progression de la maladie, selon l'étude. S'il est trop faible, il risque de favoriser l'accélération des symptômes. L'étude a suivi 465 patients de 20 pays différents pendant 5 ans, dans le cadre d'un essai. Tous étaient atteints de sclérose en plaque à un stade initial. L'objectif de l'étude est de comparer l'efficacité du traitement à l'interféron beta-1b, dont le mécanisme d'action n'est pas encore déterminé. Mais les chercheurs ont aussi examiné la corrélation entre niveau de vitamine D et progression de la SEP.

 

57% de rechutes en moins

« Parce que de faibles niveaux de vitamine D sont communs, et peuvent aisément et sûrement être améliorés par une supplémentation orale, ces résultats peuvent contribuer à de meilleurs résultats pour de nombreux patients atteints de sclérose en plaques », estime Alberto Aschiero, auteur principal. Les résultats le confirment : la vitamine D est efficace pour ralentir et atténuer la maladie. Les patients à un stade précoce, dont le niveau de vitamine D est correcte, ont un risque diminué de 57% de développer de nouvelles lésions cérébrales et de souffrir d'une rechute. La progression annuelle de la sclérose en plaques est un quart plus lente.

 

« Les bienfaits de la vitamine D se sont révélés complémentaires avec un traitement à l'interféron beta-1b, un traitement très efficace dans la réduction de l'activité de la sclérose en plaques », se réjouit Alberto Aschiero. « Les résultats de notre étude indiquent qu'identifier et corriger la carence en vitamine D doivent être inclus dans les soins habituels pour les patients récemment diagnostiqués. » Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 2,5 millions de personnes sont touchées par la sclérose en plaques. Une telle découverte, si elle est confirmée, pourrait améliorer le quotidien des patients à un stade initial de la maladie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité