Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus de 400 vies épargnées

Record historique : le nombre de morts sur la route au plus bas

Le nombre de morts lors d'accidents de la route a baissé de 11 % en 2013 par rapport à 2012. Plus de 400 vies épargnées, c'est un record historique, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

Record historique : le nombre de morts sur la route au plus bas SOUVANT GUILLAUME/SIPA

  • Publié 20.01.2014 à 18h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Il n'y a jamais eu si peu de morts sur la route dans l'Hexagone. En effet, en 2013, la Sécurité routière a enregistré 3250 personnes tuées sur l'année, soit 11 % de moins qu'en 2012. Au total, ce sont donc plus de 400 vies qui ont été épargnées sur les routes de France, a annoncé ce lundi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls en présentant le bilan annuel des accidents de la route.

Moins de blessés et de personnes hospitalisées
Ce tout dernier bilan est d'autant plus encourageant que presque tous les indicateurs sont à la baisse (par tranche d'âge, par véhicules, ou par gravité des blessures).
Ainsi, le nombre des accidents corporels a aussi diminué de 6,6 %, de même que celui des blessés. Au final, il y a également eu 4,7 % de personnes hospitalisées de moins qu'en 2012.
Et ces bons résultats sont identiques chez les jeunes. La mortalité des 18-24 ans suit la tendance générale avec un recul de 10 % en 2013. Le meilleur indicateur revient à la baisse de la mortalité des accidents impliquant de voitures de tourisme qui est la plus importante (-14%). Celle des cyclistes baisse à nouveau (-8 %) après une hausse en 2012. Enfin, le nombre de piétons tués recule aussi, de 7 %. Un petit bémol toutefois avec les motocyclistes dont le nombre de morts baisse aussi mais dans une moindre mesure (-3%). En revanche, gros point noir pour les poids lourds avec un nombre de personnes tuées en augmentation de 9 %.


Campagnes chocs, radars dissuasifs...
Les responsables de la Sécurité routière ont donné des pistes pour analyser cette baisse record en 2013. Parmi elles, une forte communication par des campagnes choc, un déploiement très médiatisé des premiers radars mobiles, et une hausse du prix du carburant ayant favorisé l'éco conduite. A ce titre, la réduction de vitesse de 10 km/h sur le périphérique parisien, effective depuis le 10 janvier 2014, va dans ce sens. On estime, qu'à terme, cette mesure aurait pour conséquence une baisse de 23 % du nombre d’accidents, et une réduction de près de 65 % du nombre de blessés graves et de tués. La vitesse est, on le sait, l'une des principales causes d'accident mortel sur la route. 

Enfin, Manuel Valls a rappelé son objectif à long terme. Passer sous la barre des 2 000 morts dans les dix ans à venir. Le ministre a par ailleurs promis de poursuivre et amplifier les campagnes de communication ainsi que la modernisation des radars, au nombre de 4 097 en France et Outremer.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité