Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude du New England Journal of Medicine

Rupture du ménisque : l'efficacité de la chirurgie contestée

Une nouvelle étude finlandaise montre que la chirurgie du genou sous arthroscopie, en cas de rupture du ménisque, n'a pas de meilleurs résultats que des opérations placebo.

Rupture du ménisque : l'efficacité de la chirurgie contestée SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 27.12.2013 à 18h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Une des opérations les plus courantes aux Etats-Unis pourraient être « aussi efficaces » qu'une opération placebo. C'est ce que démontre une étude finlandaise publiée dans le New England Journal of Medicine.

Pour cette étude, 146 patients de 35 à 65 ans qui présentaient une rupture du ménisque sans arthrose sont passés « sur le billard ». Tous ont été anesthésiés et ont reçu des incisions, mais seulement une partie d'entre eux ont bénéficié d'un véritable acte chirurgical quand les autres ne subissaient qu'une opération placebo. Bien sûr, les patients ne savaient pas si l'opération était vraie ou fausse. Un an plus tard, la plupart des patients ont déclaré que leur genou allait mieux et comme l'explique le New York Times qui rapporte l'information, « dans la vaste majorité des cas, ils ont déclaré qu'ils choisiraient de nouveau la même méthode ». Même si c'était une fausse opération.

Cette étude n'a pas pour objectif de montrer que l'opération arthroscopique du ménisque n'a aucun effet sur les patients, mais plutôt que ces opérations chirurgicales devraient être proposés à un nombre moins important de patients. L'étude explique en effet que « l'arthroscopie du ménisque est la plus commune des opérations orthopédiques aux Etats-unis, conduites 700 000 fois par an pour un coût estimé de 4 milliards de dollars ». En France, en cas de rupture du ménisque, la chirurgie du genou sous arthroscopie est aussi le traitement de référence.

S'il y a un consensus sur le fait qu'il faille opérer les enfants, ainsi que les ruptures du ménisque dues à une blessure pour des sportifs de haut niveau, le quotidien américain rappelle que « 80 % des ruptures du ménisque sont dues à l'âge », et que certains chercheurs pensent que la rééducation par la kinésithérapie pourrait dans ces cas là être plus efficace que la chirurgie.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité