Publicité

QUESTION D'ACTU

Comité National Contre le Tabagisme

"Le complot" du tabac dénoncé

Le CNCT  propose un film qui apparente l'arrêt du tabac à une aventure digne d'un thriller et dénonce la pression des cigarettiers.

\ Personnages du film "Le Complot" (CNCT/Phileas/Benjamin Lacour)

  • Publié 21.12.2013 à 08h54
  • |
  • |
  • |
  • |


En décidant d’arrêter de fumer, on lance une armée d’espions à ses trousses. C’est l’idée du dernier film anti-tabac du Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), diffusé depuis ce 19 novembre. Il y dénonce « Le complot » des cigarettiers qui fait du sevrage une aventure digne d’un thriller.

 

« Le complot », c'est l'histoire de Pierre, un fumeur qui décide de s’arrêter. Il est immédiatement harcelé par des agents de l’industrie du tabac qui multiplient les manipulations pour l’inciter à reprendre une cigarette. Ce film montre la difficulté de se sevrer. Il souligne aussi les intérêts des cigarettiers à ce que personne n’arrêter de fumer, et les stratégies mises en place pour s’en assurer.

 

Regardez « Le complot », la campagne du CNCT 

 

« Une totale absence de transparence »

Selon l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes), 6 fumeurs sur 10 souhaiteraient arrêter et n’avoir jamais commencé. Le CNCT, lui, dénonce une industrie qui fait du tabagisme une norme sociale. La cigarette est pourtant un produit plus addictif que la cocaïne ou l’alcool, comme le montre une étude réalisée en 2012. Se passer de la nicotine est ainsi quatre fois plus difficile qu'arrêter la cocaïne !

 

Le tabac représente pourtant un danger réel : il tue chaque année 73 000 personnes. En France, 1 décès sur 7 est lié au tabagisme. « L’industrie du tabac ne ressemble à aucune autre industrie, c’est la seule qui fait mourir un consommateur sur deux, » dénonce le Pr Yves Martinet, président du CNCT. « De plus, cette industrie s’est toujours caractérisée par une totale absence de transparence de ses pratiques et par une opposition radicale entre ce qu’elle affirme publiquement et ses pratiques. »

 

Encadrer la composition et la publicité

Le CNCT dénonce d'ailleurs de nombreuses pratiques qui favorisent la première cigarette et maintiennent le tabagisme. Elles « conduisent à recruter chaque jour de nouveaux jeunes fumeurs, les garder le plus longtemps possible, puis les dissuader de toute tentative d’arrêt afin de préserver les profits de ces cigarettiers, » indique le Comité dans un communiqué. « La liste est longue : manipulation des ingrédient et introduction d’arômes attractifs pour accroître la dépendance des produits, permanence d’une promotion importante (...), etc. »

 

Afin de contrer l’industrie du tabac, le CNCT propose plusieurs mesures. La première consiste à encadrer la composition des produits du tabac, ce qui permettrait d’éviter d’introduire des arômes attractifs pour les jeunes. C’est le cas du Brésil, qui interdit tous les arômes et certains additifs. Le Comité propose également d’interdire toute publicité ou promotion par les fabricants de tabac à travers des événements publics. Enfin, dans le but de prévenir le tabagisme et de favoriser son sevrage, il est nécessaire de créer un environnement favorable. Mais pour cela, il faudra dépasser le lobby du tabac, réputé pour sa puissance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité