Publicité

QUESTION D'ACTU

Un portail web en 2014

Médicaments en grande surface : les pharmaciens jouent la transparence sur les prix

Pour faire baisser les prix des médicaments sans ordonnance, l'Autorité de la concurrence s'est prononcée pour leur vente en grande surface. Les pharmaciens disent pratiquer des prix raisonnables.

Médicaments en grande surface : les pharmaciens jouent la transparence sur les prix GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 20.12.2013 à 12h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Jeudi, l'Autorité de la concurrence rendait un avis favorable à la vente des médicaments sans ordonnance dans les grandes surfaces. L'Autorité entend ainsi ouvrir ce marché à la concurrence et faire ainsi le prix de ces produits de l'automédication pour réduire la facture des Français. Et ce marché qui représente plus de 2 milliards tous les ans en France attire bien évidemment toutes les convoitises. Notamment celle du patron des supermarchés E.Leclerc qui lorgne sur cette manne financière. Ce dernier prétend depuis des années qu'il va vendre les médicaments entre 25 et 30 % moins cher qu'en officine.


Un portail web pour faire la transparence sur les prix

A cette attaque, l'Ordre des pharmaciens répondait hier que les prix des produits français ne sont pas excessifs. « Et nous allons bientôt en apporter la preuve aux consommateurs, avec un nouveau portail web sur le prix des médicaments qui va voir le jour. Il démontrera aux Français de façon claire et nette la vérité sur le prix de leurs médicaments qui sont parmi les moins chers d'Europe » affirme Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), contacté par pourquoidocteur.

La Fédération a en effet d'ores et déjà commandé à la société IMS Health de mener une étude dans 80 % des officines françaises. Elle vise à faire des statistiques sur les prix de tous les produits français de l'automédication. La société devra à terme établir des fourchettes de prix pour chaque médicament vendu sans ordonnance. Le but de cet outil, « fournir une donnée rapidement aux consommateurs afin de leur montrer qu'il n'y a pas d'abus sur les prix de la part de leur pharmacien. », précise Philippe Besset. « La concurrence sur ce marché est importante et l'offre de choix au niveau des prix est très large », promet déjà aux Français le syndicaliste.

Ecoutez Philippe Besset, président de la FSPF : « En donnant, par exemple, la fourchette de prix du Daflon, les Français pourront voir si leur pharmacien exagère (ou pas) sur le prix de ce médicament...»


Des prix en constante diminution

Enfin, grâce à ce portail qui doit voir le jour au premier trimestre 2014 (en avril au plus tard), Philippe Besset entend surtout montrer aux sceptiques que les médicaments français sont parmi les moins chers d'Europe. Depuis longtemps, le syndicat des entreprises du médicament (Leem) essaye de rassurer les consommateurs en indiquant que les prix industriels des médicaments en France sont dans la moyenne européenne basse. « Les prix fabricants des médicaments récents français sont inférieurs à ceux pratiqués par nos voisins européens, notamment en Allemagne » , a fait valoir récemment le syndicat. Quant aux prix publics, ils sont dans la moyenne européenne et sont en « constante diminution », rajoutait-il. Et Philippe Besset d'enfoncer le clou en rappelant que bon nombre de frontaliers (Belges, Allemands, Italiens...) viennent acheter leurs médicaments en France.

Ecoutez Philippe Besset, président de la FSPF : « Les frontaliers français savent que les médicaments français sont parmi les moins chers d'Europe. Il voient très bien tous les jours, les Belges, Allemands, ou encore les Italiens, venir acheter leurs produits chez nous...»

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité