Publicité

QUESTION D'ACTU

Sclérose en plaques

La France homologue le cannabis thérapeutique en France

L'autorisation de mise sur le marché française de Sativex va être notifiée avant la fin de l'année. Cet antidouleur à base de cannabis, prescrit dans la sclérose en plaques, devrait arriver en 2015.

La France homologue le cannabis thérapeutique en France Jason Bean/AP/SIPA

  • Publié 13.12.2013 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Après l'Europe, c'est désormais la France qui homologue la prescription de cannabis thérapeutique.  L'Agence de sécurité du médicament (ANSM) a en effet indiqué, ce vendredi lors d'une conférence de presse, que l'autorisation de mise sur le marché (AMM) française de Sativex devrait être notifiée « avant la fin de l'année ou au début de l'année prochaine. »

Un antidouleur prescrit dans la sclérose en plaques
Dans des propos rapportés par l'Agence presse médicale (APM) Nathalie Richard, directrice adjointe de la direction des médicaments en neurologie, psychiatrie, antalgie, rhumatologie, pneumologie, ophtalmologie, ORL et stupéfiants de l'ANSM, a indiqué que le produit serait homologué dans la même indication que dans le reste de l'Europe, soit le traitement de la spasticité chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Autrement dit, comme un antidouleur.
Le dépôt du dossier a été rendu possible par la publication en juin d'un décret permettant à l'ANSM d'octroyer une AMM à des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis ou ses dérivés. Déjà autorisé dans 23 pays dont 17 en Europe, Sativex a aussi obtenu mi-octobre un avis européen favorable à son homologation en France.

Une commercialisation début 2015
« Nous sommes à présent dans la phase de discussions avec le laboratoire concernant la version définitive de l'AMM telle qu'elle va être en vigueur en France », a indiqué Nathalie Richard, ajoutant que « d'éventuelles modifications » pouvaient être apportées par GW Pharmaceuticals.
En attendant, l'AMM prévoit d'ores et déjà de réserver la primo-prescription à des « spécialistes », notamment des neurologues et des médecins de rééducation, a-t-elle précisé.
Et cette dernière de poursuivre en signalant que l'ANSM avait choisi de restreindre la prescription initiale de Sativex aux médecins hospitaliers, dans la mesure où le produit s'adresse à « des patients qui ont une pathologie assez lourde et qui sont déjà suivis à l'hôpital ». Le renouvellement de prescription pourra être fait par tout médecin, « après une réévaluation cadrée par le médecin qui voit le patient », a conclu la représentante de l'ANSM.

Pour sa part, le laboratoire britannique GW Pharmaceuticals espère depuis toujours pouvoir lancer Sativex dans l'Hexagone début 2015. Alors, même si le cannabis thérapeutique divise toujours les médecins français, plus rien ne s'oppose désormais à sa commercialisation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité