Publicité

QUESTION D'ACTU

L'Académie de médecine fustige la politique anti-tabac

Hausse des prix des cigarettes insuffisante, décisions européennes incohérentes, l'Académie de médecine dénonce les contradictions des pouvoirs publics.

L'Académie de médecine fustige la politique anti-tabac Franklin Reyes/AP/SIPA

  • Publié 13.12.2013 à 15h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Le prix des paquets de cigarettes ne devrait augmenter que de 20 centimes d’euros le 6 janvier prochain. Une mesure insuffisante pour l’Académie de médecine, qui dénonce le revirement du gouvernement. « Réduire encore l'augmentation de la TVA, en renonçant à passer de 19,6 % à 20 % comme prévu, au 1er janvier 2014, reviendrait à ne plus augmenter le prix du paquet que de 20 centimes d'euros, alors que les 40 centimes d'euros de hausse initialement prévus étaient déjà largement insuffisants en terme de dissuasion », regrettent les Académiciens.

Plus 10 % sur les prix, c'est 8 % de ventes en moins chez les jeunes
Ils rappellent que « le tabac est la première cause évitable de décès dans le monde ». En France, le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 73 000 décès prématurés chaque année dans notre pays.
Pour lutter contre cette situation, l’Académie soutient que « de vraies mesures de taxation bien mises en œuvre suffiraient à réduire considérablement la mortalité et la morbidité dues au tabagisme ». La Banque Mondiale a notamment démontré qu’une augmentation de 10 % du prix des produits du tabac est suivie d’une baisse des ventes de 4 % dans la population générale, de 8 % chez les jeunes.

L’Académie de médecine pointe aussi du doigt les incohérences de l’Europe. Elle regrette notamment que la France « doive se soumettre à une injonction de la Cour européenne de justice lui imposant d’augmenter les quotas d’importation de paquets de cigarettes en franchise de droits ». En effet, par un arrêt du 14 mars 2013, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait jugé que la France ne respectait pas les règles européennes en limitant strictement les achats de tabac en provenance d’un autre pays de l’UE.
Depuis 2006, les Français ne pouvaient pas rapporter de leurs voyages plus de cinq cartouches de cigarettes sans remplir un document à la douane. Mais la Commission européenne s'est prononcée en 2009 contre cette réglementation, qu'elle juge non conforme au principe de libre circulation, et elle a saisi, en juin 2010, la Cour européenne de justice.
Et depuis sa décision en mars 2013, les Français peuvent rapporter dix cartouches de cigarettes. Pour l’Académie de médecine, cette décision « fait passer un poison mortel pour un produit de consommation banal ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité