Publicité

QUESTION D'ACTU

Aveugle depuis sa naissance

Fatiha recouvre en partie la vue grâce à des lunettes futuristes

Fatiha expérimente des lunettes futuristes en réalité augmentée. Malvoyante depuis 46 ans, elle n'avait jamais vu ses enfants. .

Fatiha recouvre en partie la vue grâce à des lunettes futuristes CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

  • Publié 03.12.2013 à 11h47
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une nouvelle vie qui commence pour Fatiha, une quadragénaire quasi aveugle depuis sa naissance. Souffrant de dégénérescence rétinienne, cette femme âgée de 47 ans  peut désormais voir le visage de ses enfants, « avec leurs regards quand ils sourient », a-t-elle raconté à RTL ce mardi. Un miracle ? Non, plutôt une prouesse technologique. Car Fatiha a pu recouvrer la vue grâce à un prototype de lunettes futuristes.

Des lunettes microscope
Cette technologie est une source d'espoir espoir pour de nombreux déficients visuels. A l'instar d'un microscope, ces lunettes sont équipées d’une petite caméra qui projette l’image sur la rétine. En plus, le système est doté d’une télécommande qui permet de zoomer en direct, ou de manière encore plus précise en faisant une capture d’écran. 
« Désormais, quand je vois un panneau ou une affiche, je peux zoomer et lire ce qui est écrit. C'est complètement nouveau. Et je crois que ça change aussi complètement la vie quotidienne, dans le rapport avec les autres. Mes collègues sont plus avenants, plus à l'écoute », confirme Fatiha. A présent, cette maman se rend régulièrement à Paris pour procéder aux tests et aux ajustements nécessaires pour bénéficier de ces lunettes au travail et chez elle. Car le modèle reste encore à peaufiner.

Fathia, la premère à expérimenter le prototype
Au départ, c'est grâce à une convention passée entre l’équipementier ophtalmologique français Essilor et ERDF et GRDF, où est employée Fatiha, que cette initiative a pu voir le jour, rapportait hier l'Est Républicain. Fatiha est d'ailleurs la première à avoir expérimenté ces lunettes. Elle a depuis été rejointe par trois autres personnes dans toute la France. Les concepteurs souhaitent optimiser le peu de vue dont bénéficient encore les personnes à très basse vision.

Un rêve qui ne pourra devenir réalité que lorsque le produit sera entièrement finalisé. Aujourd'hui, de nombreux points restent encore à améliorer. Ces lunettes disposent, en effet, d'une autonomie d'à peine une heure, le champ de vision est particulièrement limité, et elles fatiguent rapidement celui qui les porte.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité