Publicité

QUESTION D'ACTU

Concours mondial de l'innovation

Cancers : la première biopsie optique est française

Une société française, saluée par la visite de François Hollande, a conçu le plus petit microscope au monde. Il  ouvre de nouvelles voies de diagnostic et de traitements pour les cancers.

Cancers : la première biopsie optique est française Utilisation de Cellvizio dans le cancer du poumon à l'hôpital Valley View, Glenwood Springs, Colorado, Etats-Unis (Mauna Kea Technologies)

  • Publié 02.12.2013 à 12h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Concours mondial de l'innovation est lancé par le gouvernement! A partir de ce lundi, plus d'une centaine d'idées dans sept thématiques (1) seront soumises à la Commission Innovation 2030. Après sélection, une trentaine de projets seront retenus à la rentrée 2014. Et la récompense promise en vaut la chandelle. Les sociétés choisies seront aidées à hauteur de 2 millions d'euros par l'Etat, à condition d'être basées en France. Parmi les candidats en lice, une société française, Mauna Kea Technologies, spécialisée dans l'astrophysique et la médecine, qui a mis point le plus petit microscope au monde, Cellvizion. Une technologie inédite susceptible de faire avancer à grands pas le diagnostic et la prise en charge des cancers. Pour marquer son atttachement à l'innovation et aux projets dignes d'une Silicon Valley à la française, François Hollande a d'ailleurs effectué ce matin une visite dans  cette entreprise high tech..

Pénétrer à l'intérieur des cellules
Pour détecter les tumeurs cancéreuses, des dizaines de millions de biopsies sont effectuées chaque année, parfois, de façon imprécise, aléatoire. Elles sont génétrices de stress, des résultats mitigés et des coûts consèqeunts en analyses et en actes médicaux non nécessaires.

La "biopsie optique" que propose le plus petit microscope au monde Cellvizio change la donne. En effet, en apportant le microscope dans le corps humain, la medtech française crée une rupture dans le domaine de l’imagerie et du diagnostic et ouvre une nouvelle voie : l’endomicroscopie. Cette technique permet pour la première fois de pénétrer encore plus profondément dans l’organisme et de visualiser l’intérieur des cellules.
Avec son microscope ultra-miniaturisé, le système Cellvizio fournit instantanément aux praticiens des images microscopiques des tissus. Grâce à une découpe virtuelle des tissus, les spécialistes peuvent ainsi, sans prélèvement invasif, caractériser le tissu en temps réel et déterminer s’il est bénin ou malin.

Les bénéfices pour le patient
Pouvoir obtenir le diagnostic d’une lésion, in vivo, in situ et en temps réel pendant l’endoscopie, présente de multiples avantages. Tout d'abord, une unité de temps et de lieu : le cas échéant, le traitement peut être initié sur la base d’une information la plus complète et précise possible, pendant l’endoscopie. lLe patient n’aura pas à être re-convoqué pour son traitement, comme c’est le cas aujourd’hui.
Par ailleurs, cette technologie permet un gain de temps et une économie, avec notamment le nombre de biopsies et, surtout, de procédures répétées ou de chirurgies inutiles qui s’en trouveraient diminuées.
Enfin, une réduction des inconvénients du diagnostic histologique (caractère invasif des biopsies – hémorragie –, modification des tissus par fixation, caractère incomplet de l’analyse si le tissu est hétérogène...). 


Aujourd'hui, le développement du Cellvizio est freiné en France. « L'hôpital français, pour acquérir une nouvelle technologie, doit savoir qu’elle est prise en charge par l’État. Or, actuellement, pour une PME comme la nôtre, c’est un parcours qui peut prendre entre cinq et dix ans pendant lesquels il n’y a pas cette prise en charge et, donc, l’hôpital ne peut faire l’acquisition du matériel innovant que nous produisons », confie Sacha Loiseau Fondateur et directeur général de Mauna Kea Technologies et ancien astrophysicien à la NASA.
Et ce dernier de rajouter, « Pourrait-on imaginer vendre des TGV, des Airbus ou des Rafales dans le monde entier – et on sait bien que c’est très difficile –, s’ils n’étaient pas d’abord adoptés par le service public ou par les compagnies nationales ? C’est notre grand challenge aujourd’hui, et nous espérons que les patients français pourront bénéficier beaucoup plus de cette technologie dans un avenir proche. »
Quoi qu'il en soit, à l'heure actuelle, le Cellvizio a été homologué dans plus de 40 pays, est utilisé aujourd’hui par les gastro-entérologues et des pneumologues, ainsi que par un grand nombre de chercheurs dans différentes spécialités, notamment les neurosciences, la cancérologie et ou les cellules souches. Près de 350 appareils, devenus essentiels au diagnostic médical, sont installés à travers le monde et 15000 patients en ont bénéficié. 

(1) Stockage d'énergie, recyclage, ressources marines, chimie du végétal, médecine individualisée, silver économie, big data.











Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité