Publicité

QUESTION D'ACTU

Insensible au venin neurotoxique

VIDEO. Comment la souris sauterelle résiste à la douleur

La souris sauterelle a évolué génétiquement de façon à être insensible aux piqûres du scorpion. Une découverte qui pourrait nous aider à développer des antidouleurs et des antivenins.

VIDEO. Comment la souris sauterelle résiste à la douleur MATTHEW -ASHLEE ROWE / SCIENCE / AFP

  • Publié 20.09.2013 à 19h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Après le rat-taupe nu qui résiste au cancer, voilà que les animaux dévoilent une nouvelle fois leur étonnante résistance aux dangers qui nous guettent tous. Et cette fois ci, c'est la souris sauterelle qui étonne. Ce rongeur du désert est en effet totalement insensible au venin neurotoxique du redoutable scorpion d'écorce, dont la piqûre peut-être mortelle ! Des résultats étonnants publiés ce vendredi dans la revue américaine Science.

Une évolution génétique exceptionnelle
Après toute une série d'expériences, des scientifiques de Université d'Austin (Texas) ont constaté que le venin de scorpion activait certains récepteurs de la douleur chez les souris normales, comme d'ailleurs chez tous les mammifères, mais pas chez la souris sauterelle. Chez cette dernière, les biologistes ont découvert qu'un autre récepteur résultant d'une mutation génétique produisait des acides aminés différents capables de se lier aux toxines du venin. Grâce à ce mécanisme, les acides aminés en question peuvent neutraliser tous les autres neurones récepteurs de la douleur ressentis lors d'une piqûre.
« En fait, le venin semble neutraliser temporairement toute forme de douleur chez la souris sauterelle, » explique la neurobilogiste Ashlee Rowe, principale auteure de l'étude. Et la chercheuse de rajouter que « ce mécanisme de défense est comparable à celui observé chez le rat taupe nu, insensible à la douleur, ce qui lui permet de résister à des teneurs très élevées en dioxyde de carbone dans les galeries souterraines où il vit. »

Un modèle unique d'étude des analgésies
« Ce type d'évolution génétique est rarissime, » notent les chercheurs. Il est en effet peu commun que l'évolution génétique neutralise le mécanisme de la douleur qui permet de protéger le corps des agressions extérieures et de signaler une maladie. « Ce trait biologique pourrait potentiellement aider les chercheurs à développer des traitements anti-douleur et des antidotes au venin de ce scorpion », s'enthousiasment déjà certains scientifiques. Mais sur ce point, les auteurs de l'étude préfèrent rester prudents. Au final, cette découverte est une mauvaise nouvelle seulement pour les scorpions, qui restent le plat favori des souris sauterelles ! (Voir la vidéo ci-dessous)


 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité