• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Entreprise bordelaise

Goodmed : cette application prévient des effets indésirables des médicaments

Créée par une entreprise bordelaise, l'application Goodmed prévient des effets indésirables des médicaments.

Goodmed : cette application prévient des effets indésirables des médicaments AntonioGuillem/ISTOCK


  • Publié le 03.07.2022 à 16h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La iatrogénie désigne les effets indésirables des médicaments.
  • 10 000 à 30 000 décès par an seraient liés au mauvais usage des médicaments.
  • L'application compte déjà 30 000 utilisateurs.

Douleurs, fièvres, maux de tête, infection, maladie : il y a énormément de raisons de prendre des médicaments. S’ils soulagent nos maux, ils peuvent en créer d’autres : ce sont les effets secondaires. Ils sont systématiquement listés sur les notices, présentes dans les boîtes, mais il arrive qu’on les jette ou qu’on les perde. Une entreprise bordelaise, Synapse Medicine, a créé une application pour remédier à ce problème, sortie en avril 2022. Appelée Goodmed, elle a pour objectif de donner accès à une information fiable et utile à tout le monde. 

Des mauvaises usages dangereux 

Ses fondateurs sont partis d’un constat : 212 000 hospitalisations par an sont dues à des effets indésirables médicamenteux. Elles ont augmenté de 48% entre 2007 et 2018, et sont en partie dues à une "automédication inappropriée ou à un mésusage des médicaments", précisent les créateurs de l’application dans un communiqué.

D’après une étude Opinion Way pour Synapse Medicine, trois personnes sur quatre ont recours à l’automédication en France, ce qui augmente le risque d’une mauvaise utilisation d’un médicament. D’autant que 68% des répondants ont déclaré avoir des difficultés à lire les notices des médicaments et 62% ont déjà fait l’expérience de ne pas trouver la réponse à une de leurs interrogations dans ce document. Face à ces constations, les fondateurs de Synapse Medicine, le Dr. Clément Goehrs et le Dr. Louis Létinier, ont décidé de mettre au point Goodmed. "L'objectif, ce n'est pas que le patient se gère tout seul mais c'est plutôt de lui donner de l'information et de le mettre en relation avec des professionnels de santé en le prévenant que tel médicament peut être dangereux pour lui, notamment pour ceux sans prescription", explique Louis Létinier, Directeur médical et cofondateur de Goodmed au site Actu.fr. 

Comment fonctionne l’application ? 

Avant d’avoir les conseils personnalisés, il faut d’abord renseigner quelque informations dans l’application : âge, grossesse, allergies, pathologies, traitements en cours, etc. Ensuite, il suffit de scanner le QR code présent sur la boîte du médicament : le logiciel vous indique ensuite si vous avez des contre-indications.

Pour réussir à fournir ces informations, l’application est dotée d’une intelligence artificielle appliquée à la médecine, dont les données proviennent de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, et des professionnels de santé présents dans l’entreprise. D’après ses fondateurs, tous les traitements commercialisés en France sont recensés dans l’application. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES