Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête auprès de 528 officines

Prix des médicaments : les pharmaciens font le grand écart

Une enquête montre que les prix des médicaments non remboursés varient considérablement d'une officine à l'autre. Et les règles sur le libre accès aux tarifs sont peu respectées des pharmaciens.      

Prix des médicaments : les pharmaciens font le grand écart SIERAKOWSKI FREDERIC/ISOPIX/SIPA

  • Publié 16.10.2013 à 17h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres mais la concurrence entre pharmacie, ça existe, comme pour n'importe quel commerce. En effet, en matière de prix des médicaments non remboursables, les pharmaciens pratiquent le grand écart. C'est ce qui ressort des résultats d'une grande enquête menée dans les officines publiée ce mercredi. Réalisée par l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) sur 528 pharmacies dans 16 régions au printemps 2013, elle met à mal les pratiques de certains professionnels, et pas seulement sur les prix fluctuants de certains produits...


Les prix des médicaments en officine varient du simple au double
Pour mener à bien son enquête, l'association a comparé le prix de six produits à usage courant (Synthol, Maalox, Actifed rhume, Efferalgan vitamine C, Imodiumlingual, Nurofen 200) que l’on trouve fréquemment chez les consommateurs pour soigner leurs petits bobos, sans passer par le médecin.
Et d'après les résultats, les prix en officine varient du simple au double, voire du simple au quadruple pour un médicament. Ainsi, le « panier » de 6 produits qui coutait 17,08 € à Arras montait à 33,70 € à Paris 15eme. Les enquêteurs précisent toutefois que « ces différences ne sont pas que géographiques : on retrouve des coûts de panier significativement différents entre plusieurs pharmacies dans la même rue. »


La majorité des pharmaciens enfreignent les règles de libre accès aux tarifs
Enfin, toujours selon cette enquête, plus de la moitié des pharmacies visitées (4 sur 5 à Paris) ne tenaient pas à disposition des clients un catalogue de prix des médicaments avec ordonnance non remboursables, comme la réglementation l’exige. Parmi ces pharmaciens réfractaires, l'association en aurait même trouvé 57 qui ont tout simplement refusé de renseigner les enquêteurs sur le prix de leurs produits en vente libre.
Estimant que cette situation est inadmissible, dix ans après l’arrêté rendant obligatoire le libre accès à l’information sur les prix des médicaments non remboursables, la CLCV demande « aux services des fraudes d’agir pour faire cesser cette situation. Si nous pouvons comprendre la difficulté d’éditer un catalogue papier chaque fois que les prix changent, en revanche les officines peuvent facilement s’équiper d’un écran tactile relié à leur ordinateur », conclut-elle.

 



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité