• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Extrait phénolique

Plaies liées au diabète, brûlures, escarres : la myrtille, le remède pour cicatriser rapidement !

Manger des myrtilles pourrait accélérer le processus de cicatrisation de la peau. Selon des chercheurs américains, ces fruits permettraient de traiter les plaies chroniques.

Plaies liées au diabète, brûlures, escarres : la myrtille, le remède pour cicatriser rapidement ! Oksana_Schmidt/iStock


  • Publié le 04.04.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les myrtilles sont riches en flavonoïdes, des substances qui font partie de la famille des polyphénols, des molécules que les plantes fabriquent naturellement pour se défendre contre des agressions.
  • Consommer régulièrement ces petites baies permettrait de maintenir son équilibre pondéral sur le long terme.

La myrtille est appréciée pour sa douceur et son arôme légèrement sucré. En plus de ses atouts gustatifs, ces petites baies de couleur bleu-violacé renferme de nombreux bienfaits. Elles nous aideraient à lutter contre les inflammations, le déclin cognitif, l’hypertension ou encore les troubles de l’érection.

D’après des scientifiques de l’université du Maine aux États-Unis, un extrait de ce fruit rouge pourrait également favoriser la cicatrisation des plaies. Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont mené une étude, dont les résultats vont être présentés lors de la réunion annuelle de l'American Physiological Society (APS), à Philadelphie, dans le cadre de la conférence Experimental Biology 2022.

Une expérience sur des rats

Dans de précédents travaux, les chercheurs avaient constaté qu'un extrait phénolique des myrtilles sauvages améliorait la vascularisation et la migration cellulaire (à savoir des étapes importantes du processus de cicatrisation) dans les cellules du cordon ombilical humain. À partir de ses résultats, ils ont décidé de réaliser, dans le cadre de leur nouvelle étude, une expérience sur des rats.

Les scientifiques ont appliqué du gel contenant un extrait phénolique de myrtille sauvage sur les plaies de certains rats. Les autres rongeurs ont bénéficié d’une crème sans extrait phénolique du fruit ou n’ont reçu aucun traitement. Pour rappel, les polyphénols sont des composés naturellement présents dans certains aliments qui agissent comme des antioxydants pour prévenir ou inverser certaines formes de dommages cellulaires.

Une meilleure cicatrisation grâce à l’extrait phénolique de myrtille sauvage

D’après les auteurs, une meilleure migration des cellules endothéliales vers le site de la plaie et une augmentation de 12 % de la fermeture de la plaie a été constaté uniquement chez les rats ayant bénéficié du gel contenant un extrait phénolique de myrtille sauvage.

"Les myrtilles sauvages ont le potentiel d'améliorer la migration cellulaire, la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, la vascularisation et d'accélérer la fermeture des plaies. Cela est particulièrement important dans les conditions qui nécessitent une fermeture accélérée des plaies chez les patients souffrant de plaies chroniques, telles que les plaies diabétiques, les brûlures et les escarres", a déclaré Tolu Esther Adekeye, auteure de l'étude, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES