Publicité

QUESTION D'ACTU

Un marché de 75 milliards de dollars

Contrefaçon de médicaments: un crime très rentable

Les médicaments contrefaits sont en plein développement, selon un rapport publié ce mercredi. Un  marché plus rentable et moins risqué que le trafic de drogue.


  • Publié 25.09.2013 à 17h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médicaments contrefaits peuvent rapporter 10 à 20 fois plus que le trafic de drogues. Pour 1 000 dollars investis, le trafic de stupéfiants peut faire gagner 20 000 dollars, là où la contrefaçon de médicaments peut rapporter 200 000 à 500 000 dollars ! Cette manne financière attire de plus en plus de criminels, comme le montre un rapport que vient de publier l’Institut de recherche anti-contrefaçon de médicaments (Iracm).  Cette activité est d’autant plus attractive que les acheteurs potentiels sont très nombreux et les peines encourues peu dissuasives.

Ecoutez Bernard Leroy, directeur de l'iInstitut de recherche anti-contrefaçon de médicaments (Iracm) : « La drogue est prise par 3,5% de la population mondiale, dans certains pays africains, les médicaments contrefaits c'est ce que consomme la moitié de la population locale ».

 


Les ventes de médicaments contrefaits ont atteint 75 milliards de dollars en 2010 dans le monde, soit presque deux fois plus qu’en 2005. Un marché en plein essor donc, favorisé par le développement d’internet. Jusqu’à présent, la France était très protégée de ce fléau grâce à son réseau d’approvisionnement et de distribution. Mais pour le Pr François Chast, chef du service de pharmacie de l’hôtel Dieu à Paris, l’autorisation de vente en ligne des médicaments a ouvert la boite de Pandore.

Ecoutez le Pr François Chast :
chef du service de pharmacie de l’Hôtel Dieu à Paris : 
« Dès lors qu'il y a dématérialisation, le danger d'un faux médicament, d'un faux circuit d'approvisionnement voit le jour et donc on met le patient en danger ».



La contrefaçon de médicament touche aujourd’hui de nombreuses classes thérapeutiques. 28% concernent des antibiotiques, 18% des hormones ou stéroïdes, 8% des antiallergiques ou encore 7% des antipaludéens. Ce sont également des anticancéreux ou des antiviraux. Dans un tiers des cas, ils ne contiennent aucun principe actif, et dans un cas sur cinq, la substance active est en quantité insuffisante ou encore le médicament contient une substance toxique. On a ainsi retrouvé dans des produits contrefaits de la peinture en guise de colorant ou encore de la mort aux rats !

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité