• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Symptome

Covid-19 : la paralysie faciale plus fréquente chez les infectés que chez les vaccinés

La paralysie de Bell a été soupçonnée d’être un effet secondaire à la vaccination contre la Covid-19. Pourtant, elle serait plus présente chez les personnes infectées par le virus de la Covid-19 que chez les vaccinés. 

Covid-19 : la paralysie faciale plus fréquente chez les infectés que chez les vaccinés Doucefleur/iStock

  • Publié le 26.06.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La paralysie de Bell ne serait pas un effet secondaire du vaccin contre la Covid-19
  • Les patients infectés par la Covid-19 ont plus de risque d’être atteints de la paralysie de Bell que ceux qui ont été vaccinés

La paralysie de Bell est la plus fréquente des paralysies faciales périphériques. Celle-ci est aussi appelée paralysie faciale idiopathique ou a frigore. Selon une étude publiée dans la revue Jama Otolaryngology-Head & Neck Surgery, les personnes ayant été atteintes de la Covid-19 seraient plus susceptibles de développer cette pathologie, comparativement à celles ayant été vaccinées. 

La paralysie de Bell, la plus fréquente des paralysies faciales périphériques

Selon le site de l’assurance maladie, la paralysie de Bell représente 72 % des paralysies faciales périphériques. Elle toucherait entre 15 et 30 personnes sur 100 000 et serait aussi fréquente chez les hommes que chez les femmes. Dans la majorité des cas, cette pathologie se déclare vers quarante ans. Elle arrive brutalement quand un nerf du visage est enflammé ou enflé. Ainsi, l’individu a généralement des symptômes comme la paralysie faciale ou la perte de contrôle des muscles d’un côté du visage, une difficulté à sourire ou à fermer l’œil concerné. Ces manifestations s’accompagnent généralement de douleurs au niveau de la mâchoire, de l’oreille ou de la tête. Le plus souvent, la paralysie de Bell disparaît naturellement au bout de quelques semaines ou mois et des traitements permettent d’accélérer ce processus. Jusqu’à présent, la ou les causes de cette maladie restent inconnues et la plupart des patients n’ont pas de séquelles. 

Pas plus de cas de paralysie de Bell après le vaccin

L’interrogation à laquelle les auteurs ont voulu répondre était de savoir si le vaccin Pfizer-BioNTech contre la Covid-19 était associé à un risque accru de paralysie du nerf facial périphérique ? Cette maladie a été diagnostiquée chez un petit nombre de receveurs du vaccin et serait donc soupçonnée d’en être un effet secondaire. Plus précisément, lors des essais cliniques de phase 3, des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna ont révélé qu'environ 19 personnes sur 100 000 développaient la paralysie de Bell. Les chercheurs ont donc voulu creuser et ont analysé les données cliniques de plus de 348 000 patients ayant été contaminés par la Covid-19 et environ 64 000 qui avaient été vaccinés. Selon leurs résultats, aucune association entre la paralysie faciale aiguë et la vaccination récente n'a été observée. De plus, malgré une vaccination rapide et étendue de la population, un volume similaire d'admissions pour paralysie faciale a été observé par rapport à la même période lors des années précédentes.

Plus de cas de la paralysie de Bell chez les patients positifs à la Covid-19

"Au début de la disponibilité du vaccin, plusieurs médias ont rapporté la paralysie de Bell associée à la vaccination, explique le Dr Akina Tamaki, l’un des auteurs, au site d’information  l’UPI. De telles préoccupations pourraient éroder la confiance dans le vaccin et exacerber l'hésitation du public. Nos données suggèrent que les taux de paralysie de Bell sont plus élevés chez les patients positifs à la Covid-19 et cette incidence dépasse l'incidence signalée … avec le vaccin". À ce jour donc, aucune preuve scientifique ne permet d’établir un lien entre la paralysie de Bell et le vaccin contre la Covid-19.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité