Publicité

QUESTION D'ACTU

Académie américaine des sciences

L'instinct paternel serait lié à la taille des testicules

Selon des chercheurs américains, les hommes avec de petits testicules seraient plus attentifs et engagés dans les soins de leurs enfants en bas âge que ceux dotés de gonades plus volumineuses.

L'instinct paternel serait lié à la taille des testicules

  • Publié 10.09.2013 à 12h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Cet article va peut-être consoler les hommes complexés d'avoir de petits attrributs naturels ! En effet, d'après une étude américaine, les pères avec de plus petits testicules seraient plus paternels et engagés dans les soins de leurs enfants en bas âge que ceux dotés de testicules plus volumineux.

La recherche menée par des anthropologues de l'Université Emory (Géorgie) et publiée cette semaine dans le dernier Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) de l'Académie américaine des sciences a porté sur 70 pères biologiques de 21 à 55 ans qui avaient un enfant âgé de un à deux ans et vivaient avec la mère.
Les parents ont alors été soumis séparément à une série de questions sur l'engagement du père dans les soins de leur enfant comme changer les couches, le nourrir et lui donner un bain ou encore rester à la maison pour s'occuper du bébé malade ou l'amener chez le médecin. Résultat, ce sont les hommes avec des petites testicules qui ont obtenu le meilleur score de parenté au questionnaire. Ces derniers se sont donc révélés être dotés d'un instinct paternel plus développé.
Un constat toutefois à nuancer puisque les chercheurs concèdent dans le même temps que « bien que statistiquement significative, la corrélation entre la taille des testicules et l'instinct paternel n'est pas parfaite. » « Le fait que des hommes soient bâtis différemment ne veut pas pour autant dire qu'ils ne veulent pas être des pères attentifs mais que cela pourrait être biologiquement plus difficile pour eux », poursuit James Rillings, principal auteur de l'étude.

Pour confirmer cette découverte, les sientifiques ont alors décidé de pousser un peu plus loin leur recherche. Ils ont ainsi fait subir un examen IRM pour mesurer l'activité cérébrale de ces hommes moins biens dotés. Et là encore autre surprise, ces derniers étaient également ceux qui éprouvaient le plus d'émotion à la vue de la photo de leurs enfants !


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité