Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer de la peau

Mélanome : pourquoi les roux sont plus à risque

Des chercheurs viennent de mettre en évidence une variation génétique présente chez les roux expliquant pourquoi ils sont plus touchés par le mélanome. 

Mélanome : pourquoi les roux sont plus à risque SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 26.08.2013 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Pourquoi les personnes aux cheveux roux sont–elles plus sujettes au mélanome, la forme la plus dangereuse de cancer de la peau ? On le sait, leur peau généralement très blanche et souvent parsemée de tâches de rousseur est par nature plus sensible vis à vis des risques engendrés par les rayonnements UV. Mais selon des chercheurs américains de l’Université de Boston et de la Harvard Medical School, ce ne serait pas uniquement à cause de cette tendance particulière aux coups de soleil que les roux sont plus fréquemment touchés par des mélanomes. Ce serait en réalité aussi, à cause d’une variation génétique présente spécifique chez les roux. 

 

Cette équipe de scientifiques vient en effet de mettre en évidence la présence d’une mutation génétique du gène MC1R chez les gens aux cheveux roux. Un gène MC1R dont certaines variations sont déjà connues pour être associées à la couleur des cheveux, de la peau et à la vulnérabilité aux expositions solaires. Dans la revue Molecular Cell, ces experts expliquent que le gène MC1R, tel qu’il est classiquement présent chez tout le monde, est lié à une autre protéine appelée PTEN qui agit elle, comme un suppresseur de cancer. Cependant la version du gène MC1R tel qu’elle a été identifiée chez les roux, est une version présentant des mutations qui rendent MC1R inactif. Par conséquent la protéine PTEN, n’est elle non plus pas activée et ne joue plus correctement son rôle « anti-tumeurs ». Ainsi, en s’exposant trop au soleil, les cellules cutanées des roux ont alors tendance à se multiplier n’importe comment et à développer davantage de tumeurs de la peau.

 

Les auteurs de cette découverte espèrent que leurs travaux autour de ces gènes contribueront à améliorer la recherche en matière de traitement du mélanome. Ils rappellent également que « roux », bruns ou encore châtains… nous devons tous limiter notre exposition au soleil.    

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité