Publicité

QUESTION D'ACTU

Les moins de 40 ans s'exposent au mélanome


  • Publié 13.06.2012 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le soleil, c’est bon pour le moral, mais attention à ses effets néfastes sur la peau.
Gare aux ultra-violets, ce n’est pas la première fois qu’on le dit... Mais les cancers de la peau sont en augmentation. Et une étude américaine vient à nouveau confirmer cette tendance, notamment chez les personnes de moins de 40 ans. L’incidence de cancer de la peau a été multipié par huit chez les femmes et par quatre chez les hommes ces dernières décennies. Ce sont des chercheurs de la Mayo Clinic, un établissement réputé aux Etats-Unis, qui ont quantifié ce risque. Ils ont analysé les statistiques des patients âgés de 18 à 39 ans, diagnostiqués pour la première fois d’un mélanome entre 1970 et 2009.

Une incidence multipliée par huit chez les femmes de moins de 40 ans, faut-il en conclure que les femmes sont plus sensibles aux UV ?
En fait, sur l’ensemble d’une vie, le risque de mélanome, un cancer de la peau, est plus grand chez les hommes que chez les femmes, mais manifestement chez les jeunes c’est l’inverse qui se produit…

Quelle est l’explication ?
Selon les auteurs de l’étude, cette augmentation des cancers de la peau chez les jeunes s'expliquerait par un usage accru des salons de bronzage surtout chez les femmes. Les auteurs rappelent que les personnes recourant fréquemment à la lampe à bronzer augmente de 74%  leur risque de développer un mélanome et ils estiment que les jeunes femmes y ont davantage recours que les hommes jeunes…

Il faut donc redoubler les messages de prévention sur les dangers de l’exposition aux UV...
C'est vrai, la prévention est élément important. Et un moyen efficace de convaincre les plus jeunes est de leur montrer les effets du soleil sur leur peau.

Oui, mais les mélanomes et les boutons sont en général visibles à l’âge adulte…
En effet, pourtant les dégâts dus au soleil sont déjà présents. C’est pourquoi des chercheurs de l’université du Colorado ont eu l’idée de recourir à des photos en ultraviolet. Ce mode de prise de vue met en évidence les marques dues au soleil. Plus la photo UV montre des marques de soleil plus le risque de cancer de la peau est élevé. Et le travail mené à l’université du Colorado a confirmé que les photos UV sont plus parlantes chez les sujets les plus sensibles c’est-à-dire les personnes aux yeux clairs, les porteurs de tâches de rousseur, ceux qui ont la peau claire.

Sources 
Kurtis B Reed et al. « Increasing Incidence of Melanoma Among Young Adults: An Epidemiological Study in Olmsted County, Minnesota ».La revue Mayo Clinic Proceedings

Ryan G. Gamble et al. « Sun damage in ultraviolet photographs correlates with phenotypic melanoma risk factors in 12-year-old children ». Journal of the American Academy of Dermatology

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité