• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccin contre la Covid-19

Avec 92% d’efficacité, la Russie se rapproche elle aussi d’un vaccin viable

Le vaccin Spoutnik V contre la Covid-19, développé par la Russie, serait plus efficace que celui produit par Pfizer et BioNTech, avec 92% de réussite.

Avec 92% d’efficacité, la Russie se rapproche elle aussi d’un vaccin viable Sezer ozger/iStock

  • Publié le 11.11.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le vaccin Spoutnik V fonctionne à 92%, soit mieux que celui de Pfizer et BioNTech.
  • Il serait fabriqué grâce à deux adénovirus transformé, dans lequel a été intégré une partie du matériel génétique de la Covid-19.
  • Spoutnik V n'est pas encore en production mais 20 pays ont déjà commandé un milliard de doses.

La course au vaccin s’emballe ces derniers jours. Après l’annonce en début de semaine du vaccin développé par l’américain Pfizer, en partenariat avec l’allemand BioNTech, c’est maintenant au tour de la Russie de montrer les muscles. Le Kremlin a annoncé le succès du vaccin Spoutnik V, avec un taux d’efficacité face à la Covid-19 de 92%, soit deux pour cent de plus que son concurrent d’outre-Atlantique.

Des résultats supérieurs à ceux de Pfizer et BioNTech

Le vaccin Spoutnik V est développé par l’Institut Gamaleya. Pour son essai, la Russie a fait appel à 16 000 participants, dont certains ont reçu un placebo à la place du vaccin. Après coup, seules 20 personnes ont contracté la Covid-19. Selon les Russes, le risque de contracter le coronavirus était inférieur de 92% chez les personnes vaccinées au Spoutnik V que chez celles ayant reçu le placebo.

Ces résultats sont à mettre en perspective avec ceux dévoilés en début de semaine par les entreprises Pfizer et BioNTech, qui affichaient un taux de réussite de 90%. Là où les deux entreprises basaient leur vaccin sur un ARN messager capable de transmettre les instructions à notre corps, les Russes utilisent deux injections d’adénovirus transformés, auxquels ils ont accolé une partie du matériel génétique responsable de la Covid-19.

La Turquie en possible allié des Russes

Les essais de ce nouveau vaccin continueront dans les six prochains mois, et les données de l’étude relative à ce projet pourraient être publiées prochainement selon Moscou. Si une date de sortie de vaccin n’est pas encore à l’ordre du jour, le gouvernement turc a déjà fait savoir qu’il était intéressé par la production de ce remède au sein de ses entreprises pharmaceutiques. 

Selon Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds d’investissements directs de Russie, l’organisme chargé de développer et de commercialiser ce produit à l’échelle mondiale, vingt pays ont déjà passé commande auprès de la Russie pour obtenir ce nouveau vaccin, pour un total d’un milliard de doses. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité